07/10/2018

Mouvements pendulaires: Tram ou bus?

Voici peu, on pouvait lire sur le site de l’Etat de Genève, sous le titre « En marche vers la mobilité de demain» : «Extension du tram 18 vers Saint-Genis-Pouilly : début des travaux en 2021/ mise en service fin 2022»; il s’agit de 2,1 km de ligne, aux 4/5e sur territoire français. Et le site officiel du Département de l’Ain indique que «le coût de la partie française prévue sous maîtrise d’ouvrage du Département de l’Ain (tronçon entre la douane et la station Porte de France) est estimé à 26 M€ HT, soit 28,6 MCHF HT. La section entre la station du CERN et la douane prévue sous maîtrise d’ouvrage suisse est évaluée à 19,72 M€ HT soit 21,7 MCHF HT ».

Lire la suite

21:44 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

24/09/2018

Après la votation fédérale du 23 septembre sur l’agro-alimentaire : une chance à saisir pour Genève

Résultat surprenant et contrasté ce dimanche pour la politique agro-alimentaire. Les deux initiatives voulant inscrire des critères quantitatifs en matière d'alimentation font un score positif en Suisse romande mais plongent en Suisse alémanique. Une vraie fracture alimentaire semble traverser la Suisse selon les limites linguistiques. Et nous voilà devant une nouvelle image du pays, qui donne du coup une feuille de route pour toutes celles et ceux qui portent les enjeux de la diversité (Pro Specie Rara), de la proximité et de la régionalité (AOP et IGP), du goût (La Semaine du Goût) ou de la santé (Fourchette verte) ou encore une vision d’ensemble du secteur (Slow Food ou Uniterre). Tiens : aucune de ces organisations n’arbore un nom allemand, la plupart se présentent en français, aucune n’est née du terreau alémanique. Ceci explique peut-être cela...

Par contre dans les cantons romands, les contenus des deux initiatives vont désormais pouvoir s’incarner dans les politiques publiques aussi loin que les compétences cantonales le permettent:

  • Renforcement d’une offre de denrées alimentaires de qualité, produites dans le respect de l’environnement, des ressources et des animaux, et de conditions de travail équitables.
  • Promotion d’une agriculture paysanne indigène, rémunératrice, aux structures diversifiées et l’augmentation du nombre des actifs dans le secteur agricole.
  • Interdiction des OGM.
  • Droit des paysans à multiplier, échanger et commercialiser leurs semences.
  • Préservation quantitative et qualitative des surfaces agricoles.
  • Garantie d’une information et sensibilisation sur les conditions de production et de transformation des denrées alimentaires indigènes et importées.

A Genève en particulier, nous avons une politique de soutien des productions locales pionnière et exemplaire : la loi sur la promotion de l’agriculture du 21 octobre 2004, le label d’Etat GRTA auquel pratiquement toute la profession a adhéré, l’Office pour la promotion des produits agricoles genevois, dotée d’un contrat de prestations avec l’Etat, et, depuis 2009, d’une Maison du terroir.

Et voici dix jours, le 15 septembre, a été inauguré son pendant en matière de promotion d’une alimentation saine, de proximité, proposant diversité des sortes et des goûts ..., la Maison de l’alimentation, son complément, du côté de l’orientation de la demande, de la politique de soutien à l’offre déployée depuis 15 ans. Pour la politique agro-alimentaire genevoise, le vote populaire est clairement une mission donnée d’aller de l’avant dans le sens d’un système alimentaire territorial identifiant les enjeux d’une alimentation durable pour un territoire durable.

Quant à la politique fédérale, voici une année, le 24 septembre 2017, le peuple suisse adoptait à près de 80% le nouvel article 104 A de la constitution. Il charge les autorités fédérales de créer les conditions pour «la préservation des bases de la production agricole, notamment des terres agricoles; une production de denrées alimentaires adaptée aux conditions locales et utilisant les ressources de manière efficiente; une agriculture et un secteur agroalimentaire répondant aux exigences du marché; des relations commerciales transfrontalières qui contribuent au développement durable de l’agriculture et du secteur agroalimentaire; une utilisation des denrées alimentaires qui préserve les ressources ». Voilà donc quelques contenus tout à fait intéressants à activer et à revendiquer!

10:24 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

27/08/2018

Chiffres qui tuent chiffres qui sauvent

Changements climatiques : trop tard pour agir ? La biodiversité ? Décimée par les substances chimiques et la perte des biotopes. Surpêche des océans. Invasion des déchets plastiques. Cocktail de polluants dans notre corps. Erosion des sols... les mauvaises nouvelles ne manquent pas.

Mais il y a aussi des bonnes. Ainsi, adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies fin septembre 2015, l’Agenda 2030 définit 17 Objectifs de développement durable (ODD) déclinés en 169 cibles qui les concrétisent. 232 indicateurs ont été retenus pour leur suivi.

Le tout vise à intensifier la lutte contre les inégalités et à ce que chaque être humain puisse trouver réponse à ses besoins de base (habitat, emploi, revenu, alimentation, eau, soins, égalité de droits et de chances) ceci dans le respect des capacités de charge de l’environnement naturel (climat, forêts, sols, eau, océans, biodiversité, ressources énergétiques et minérales) sans lesquelles rien n'est possible.

De nombreux engagements sont pris en fonction de ces objectifs qui ont le mérite de la cohérence et de nous indiquer un chemin. Reste l’épineux problème du financement. Pour réaliser l’ensemble du programme des 17 ODD, qui est en quelque sorte le programme de survie de l’humanité de manière vivable et viable, il faudrait investir entre 3’500 et 5’000 milliards de $ par an. De quoi avoir peur. Mais en y regardant de plus près, ce n’est que 5 à 7% du PIB mondial.

Un problème, ce financement, vraiment ? Une bonne partie de ce PIB est assurée par des activités qui mériteraient d’être réorientées vers les exigences d’un développement durable - on ferait ainsi d’une pierre deux coups. Puis... de l’argent il y en a, dans notre monde, qu’on en juge :

-Montants engagés entre 2001 et 2008 par les Etats-Unis en Irak : 3’000 milliards de $, selon Joseph Stiglitz Prix Nobel d’économie.

-Coûts des externalités négatives de l’énergie (pollutions, changement climatiques) : 5'300 milliards de $, selon le FMI (2015)

-Corruption et détournement de fonds: 2'600 milliards de $/an

-Dépenses annuelles pour l’armement: 2’166 milliards de $ en 2016, selon la Banque mondiale - dont un tiers (714 mia de $) pour les seuls Etats-Unis.

-Volume du crime organisé : 1’600 à 2’200 milliards de $/an, dont un quart dû au trafic de drogue (entre 426 à 652 milliards de $), selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime

-Coût total du tabagisme : 1’436 milliards de $/an

-Dépenses annuelles de publicité commerciale: 578 milliards de $

- Et de loin le plus important : fonds soustraits à l’impôt, chaque année 21'000 milliards à 32'000 milliards de $ (chiffre pour 2010, d’après Tax Justice Network)

Total : quelque 35'000 milliards de $ par an qui forment en quelque sorte le "Darknet" de l'économie mondiale! Une petite partie de cette somme permettrait de réaliser les 17 ODD sans peine !

 Qu’on cesse de nous parler de manque de ressources, c’est d’un manque de volonté politique d’orienter dans la bonne direction les flux financiers, de mettre fin à la soustraction fiscale et aux paradis fiscaux qu’il faut parler. Mais cela exige une communauté internationale forte et décidée, des conventions internationales et des pressions sur les Etats défaillants, une ONU forte et capable de se faire respecter. Et des leaders politiques sachant faire autre chose que de flatter les bas instincts de leurs populations et de servir les lobbies autant qu'ils se servent eux-mêmes. L’espoir est à ce prix.

19:04 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

31/07/2018

Le 1er août, jour du dépassement

Aujourd’hui premier août !

Que ce jour nous dit-il ?

C’est la fête nationale bien sûr.

La commémoration de ce singulier pays qui a réussi à concrétiser la démocratie, à pratiquer le fédéralisme et à relever le défi du multiculturalisme. Qui a certes plus de peine avec l’égalité de chances, une politique économique et sociale forte, une implication continue dans le monde.

Mais qui a de quoi être fier de lui, du rôle qu’il s’est assigné, de ce qu’il est, une nation crée politiquement et non ethniquement, de ses valeurs, qui sont autant de références pour un engagement positif.

Lire la suite

23:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/07/2018

Chronique verniolane

Vernier ? La 2e ville du canton en termes de population, la 5e de Suisse romande, juste entre Fribourg et Neuchâtel. Une ville pas commune, dit le slogan municipal. Après 15 ans d’action au niveau communal, Thierry Apothéloz continue désormais son mandat au niveau supérieur, dans une belle continuité, faisant profiter l’ensemble du territoire et de la population cantonales de ses acquis communaux.

Lire la suite

19:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/05/2018

1918-2018: quelles leçons de l'histoire?

La guerre de 1914-1918 reste un incroyable basculement dans la monstruosité. Autant celle de 1939-1945 peut être comprise comme une nécessaire bataille contre la barbarie nazie, autant la précédente n'avait aucun sens réel. Des millions d'humains sacrifiés dans une boucherie atroce, pour quelques kilomètres carrés qui changent de main. Les historiens sont aujourd'hui d'accord que son déclenchement a pratiquement eu lieu par omission. Les familles royales des nations belligérantes étaient toutes plus ou moins parentes. Les conflits auraient parfaitement pu être réglés diplomatiquement, comme cela avait été le cas durant les 50 années précédant la déflagration.

Une sorte de course à l'abîme, une fatalité mortifère, a saisi les gouvernants, précipitant leurs peuples dans la chute. Mais aussi leurs propres Empires multinationaux.

Lire la suite

12:33 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

06/04/2018

Après le plébiscite de la mission de service public des radios et télévisions, quelle suite ?

Voici un mois, le 4 mars dernier, le peuple suisse donnait une réponse cinglante aux aventuriers de la démocratie qui voulaient livrer l’indépendance des radios et télévisions en Suisse à la seule publicité et aux investisseurs privés. La population a souligné, en ces temps d’incertitudes, son attachement à une information diversifiée, fiable, approfondie, guidée par une éthique professionnelle éprouvée. C’est assurément une des conditions au bon fonctionnement du débat démocratique, et le peuple l’a bien compris ainsi.

Lire la suite

11:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/03/2018

Elections : qui veut la peau d'Anne Emery Torracinta

Quatre années d'engagement quotidien avec un bilan positif largement reconnu: nouveaux postes à l'école primaire - fondement d'une meilleure égalité de chances; revalorisations du CO comme lieu de l'orientation, et de la formation professionnelle; lutte contre le décrochage scolaire, enjeu décisif pour l'avenir de nos enfants; intégration et inclusion; préparation de la mise en oeuvre de la disposition contenue dans la nouvelle constitution genevoise sur l'école obligatoire jusqu'à 18 ans; mise en place d'une politique sportive et culturelle cantonale forte, en fonction des récentes décisions sur la répartition des tâches entre canton et communes...

Tout cela représente autant d'implication positive, de prospective, d'incarnation de valeurs d'efficacité, de justice, de communication.

Lire la suite

09:56 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

11/03/2018

10 mars 2018: Le Tibet en exil se donne rendez-vous à Genève

Le 10 mars est une date particulièrement douloureuse pour le peuple tibétain. Voici 59 ans, le Dalaï Lama a dû fuir son pays, après avoir vainement tout tenté pendant huit ans pour préserver un semblant d’autonomie après l’invasion brutale par la Chine de son pays en 1951. Depuis, une chape de plomb s’est abattue sur ce peuple, ses traditions, sa religion, sa vie culturelle, économique et sociale.

Contre vents et marées, les Tibétains du monde entier résistent, se rappellent à notre souvenir. Ils étaient plusieurs milliers ce samedi 10 mars à se rassembler à Genève, en provenance d’une quinzaine de pays d’Europe. Leur marche a commencé au bord du lac pour rejoindre la place des Nations. C’est là, à l’instar de nombreux peuples opprimés, non reconnus, qu’ils crient face au siège européen des Nations Unies leur détermination.

Lire la suite

21:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/02/2018

No Billag : voulons-nous fragiliser encore plus nos médias ?

 

La Constitution fédérale dispose que «la radio et la télévision contribuent à la formation et au développement culturel, à la libre formation de l’opinion et au divertissement. Elles prennent en considération les particularités du pays et les besoins des cantons. Elles présentent les événements de manière fidèle et reflètent équitablement la diversité des opinions» (article 93, l’alinéa 2).

Lire la suite

19:08 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook

13/02/2018

Vote du 4 mars en Ville de Genève: Plébisciter la coopération au développement

Sur notre Planète, d’après l’OMS plus de 2,5 milliards d’êtres humains - un sur trois - n’a pas accès aux soins dont ils ont besoin. Entre 650 et 800 millions d’humains ne mangent pas à leur faim, n’ont pas pu aller à l’école, n’ont pas d’eau de qualité potable ou d’habitat digne de ce nom. Certes, en un demi-siècle, la part de l’humanité dans la pauvreté absolue a été divisée par quatre, et en 30 ans celle d’analphabètes par 3. Des progrès importants ont donc lieu, très encourageants, mais la comme la population a doublé en 40 ans, la dynamique des besoins de base insatisfaits reste forte.

Lire la suite

09:19 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

01/02/2018

Rattraper le retard ferroviaire genevois?

Le 30 janvier dernier la Tribune de Genève consacrait une page aux "ambitions" ferroviaires genevoises pour... 2050. Après la douche froide des subventions fédérales non accordées aux lignes de tram transfrontalières, voici donc nos projections ferroviaires pour dans 32 ans. Selon les statistiques officielles (Observatoire statistique transfrontalier, synthèse 2016), l'espace transfrontalier, défini ici comme le canton de Genève, le district de Nyon et "la zone d'emploi du Genevois français", comptait au 1er janvier 2013 (!) 953'000 personnes. 5 années plus tard on a sans aucun doute franchi la barre du million. De son côté, le service cantonal de la statistique a publié en juillet 2016 des scénarios démographiques allant jusqu'à une augmentation de 150'000 personnes d'ici 2040.

 

Lire la suite

10:40 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook

15/01/2018

L’ère de l’aviation sans limites est terminée

En France, dans peu de temps, le gouvernement va devoir trancher sur le lancement ou non de l’Aéroport de Notre Dame des Landes. Des spécialistes de la branche expriment leurs doutes, comme Jean-Louis Baroux, qui rappelle dans une récente chronique https://www.deplacementspros.com/Notre-Dame-des-Landes-et-l-utilisation-de-l-argent-public_a46310.html : «il ne suffit pas de créer une plate-forme aérienne pour en faire un succès. Les Canadiens l’ont expérimenté durement avec l’aéroport de Mirabel dont tout le monde louait les extraordinaires capacités de développement et qui a été abandonné pour le trafic passagers car trop éloigné de Montréal. Plus près de nous, l’exemple de Vatry, même appelé de manière un peu abusive Paris-Vatry, montre également les limites de l’exercice. Il est intéressant de se rappeler la construction de la gare TGV de Lyon St.-Exupéry, aéroport appelé à l’époque Lyon Satolas.

Lire la suite

16:04 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

19/12/2017

Lentement l'extrême-droite tisse sa toile

C'est fait: en fonction des résultats des élections d'il y a quelques semaines, l'extrême-droite partage avec ce qui reste de la démocratie-chrétienne les postes ministériels en Autriche. Qui se retrouve ainsi en phase avec les tendances identiques au pouvoir désormais en Pologne, Hongrie et République tchèque, pays voisins. Mais elle est aussi représentée au sommet de l'Etat avec Trump ou triomphant avec le Brexit; prête à reprendre sa part de pouvoir en Italie. Entre 15% (Allemagne) et un bon tiers des voix lui semblent aujourd'hui assurées. Même en Asie cet état d'esprit se répand: les tendances à l'exclusion se manifestent en Inde, jusqu'au gouvernement nationaliste de Modi, pays qui doit pourtant sa survie à une bonne dose de tolérance à la diversité. Gandhi est bien loin...

Lire la suite

08:12 | Lien permanent | Commentaires (50) | |  Facebook

10/12/2017

Projet de loi du Conseil fédéral sur le CO2, encore un effort!

Un peu plus de six mois après l’approbation en votation référendaire de la nouvelle loi sur l’énergie (21 mai 2017), le Conseil fédéral présentait, le 1er décembre dernier, la révision de la loi sur le CO2 dans un contexte international fort contrasté.

 

Lire la suite

18:32 | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook

01/11/2017

Planète: dernières nouvelles du front

Petite revue de presse. 1,5 milliards de m3 de glace perdus pour nos glaciers en 12 mois, tel est le bilan communiqué le 31 octobre par l'ATS. Le même jour, l'Organisation météorologique mondiale, OMM, signale que les teneurs en gaz carbonique de l'atmosphère, le plus important en quantité des gaz à effet de serre, augmentent à un rythme record.

Lire la suite

07:53 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

16/10/2017

Crise catalane, et si la réponse était dans le fédéralisme?

La volonté d'une partie (difficile à quantifier vu le nombre d'abstentionnistes au référendum du 1.10) de la population vivant en Catalogue de proclamer un Etat catalan indépendant pose de nombreux problèmes. Tout d'abord celui du cadre légal. L'Espagne, redevenue démocratique voici maintenant bientôt 40 ans, Franco étant mort le 19 novembre 1975, a défini sa loi fondamentale et il est clair que celle-ci ne saurait être violée, mais doit être préalablement amendée. L'Etat central a commis de son côté une faute grave en bloquant voici quelques années un nouveau statut pour la Catalogne. Mais cela n'est pas encore le fond de la question.
Ce fond est: l'avenir est-il aux Etats ambitionnant de regrouper un seul peuple et seulement celui-ci ou dans une revalorisation du fédéralisme?

Lire la suite

09:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/10/2017

Le buffet de la gare: un fast-food de plus!

Quelques jours après la clôture de la Semaine du Goût qui a rassemblé en Suisse près d'un demi-million de personnes autour de plusieurs milliers de rendez-vous illustrant la convivialité, le savoir-faire culinaire, la tradition, la proximité, la qualité... bref le goût, voilà que le Buffet de la gare va se transformer en temple du fast food. Un de plus!

Lire la suite

21:01 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

19/09/2017

Coopération au développement, quelles options en ville de Genève ?

 

 

Quand l’exécutif et le délibératif ne sont pas composés des mêmes majorités politiques, et que le pouvoir budgétaire est le principal outil en main du délibératif pour peser sur les priorités politiques, il faut une solide volonté de travailler ensemble et une forte culture de débat. Choses qui ne vont pas de soi et que la plus grande commune du Canton n’a visiblement encore pas acquises. Probablement parce que chaque camp compte sur les élections à venir pour modifier dans sa direction les rapports de force. En attendant ce sont les plus démunis de la Planète qui en font les frais.

Lire la suite

18:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/08/2017

Succession Burkhalter, pourquoi cette mollesse genevoise?

Succession Burkhalter, pourquoi cette mollesse genevoise ?

 

Je suis surpris par une certaine mollesse genevoise que je ressens dans le contexte d’une place à prendre au Conseil fédéral. Une place pour le Tessin ? Pas à n’importe quel prix, et des lobbyistes du secteur de la santé, il y en a déjà trop à Berne. Une 2e place pour le canton de Vaud ?? Pas de légitimité a priori. Une femme, bien évidemment oui - toutefois à compétences égales.

Lorsque côté socialiste Ruth Dreifuss puis Micheline Calmy Rey ont pu accéder au gouvernement fédéral, on a senti une certaine effervescence autour de ces personnalités, qui ont parfaitement rempli les attentes portées en elles - et qui continuent de s’engager pour le bien commun.

 

Lire la suite

21:08 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook