23/04/2017

France: recomposition politique en marche

Révolution silencieuse en quatre temps, d'une dimension comparable à la création de la 5e République voici 60 ans.

Lire la suite

21:37 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

31/03/2017

Bravo les étudiant-e-s

En ce magnifique début de printemps, une équipe de jeunes, les Etudiant-e-s pour le développement durable, ont assuré toute une semaine d'animations, rencontres et débats à l'Université de Genève: http://cms.unige.ch/asso-etud/edd/semaine-du-developpement-durable-2017/

Ces jours de fin mars ont pleinement tenu leurs promesses, et ont permis, avec les divers partenaires de l'événement, d'illustrer de nombreux aspects de cette notion essentielle au vivre ensemble sur notre Terre. Car sans gestion prudente de nos ressources, sans partage avec tous les humains vivant actuellement sur notre Planète et les générations futures, les valeurs humanistes qui nous tiennent à coeur seront rapidement mises en péril et en question.

Et sans outils pour passer du local au global, et vice-versa, nous serions bien démunis. Le développement durable en fournit un certain nombre, et pas des moindres: principe de précaution, principe d'équité, mesure de l'empreinte écologique des territoires comme approche de justice globale, équilibre entre homme et nature, aujourd'hui et demain, Nord et Sud, hiérarchie des besoins... mis en musique au niveau des traités et engagements internationaux, comme au niveau des actions locales des entités et des individus qui ont décidé, tels le colibri cher à Pierre Rabhi, d'apporter leur pierre à l'édifice.  Mais tout comme les droits humains, le développement durable reste un combat.

Les gesticulations irresponsables de Trump qui veut fossiliser l'Amérique et envoyer le monde au diable, accompagné de Putine (qu'il admire tant) qui se réjouit que le réchauffement climatique lui permette d'exploiter les derniers espaces inviolés de l'Arctique, illustrent dramatiquement les enjeux: faire cette Terre un jardin ou un désert. Devant la montée des périls, cette jeunesse ne se laisse pas abattre, ne succombe pas aux chimères du court-termisme et aux sirènes de la futilité.

Lire la suite

22:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/03/2017

France: le naufrage des deux François

François Hollande d'abord. Elu sur le rejet d'un président girouette m'as-tu-vu devenu non crédible, son successeur Hollande l'a très rapidement rejoint dans la perte de confiance de la population. Elu pour fédérer, il a cru devoir diviser pour régner, il a vite sombré, et son bilan avec, alors que, vu objectivement, il n'est pas si mal que ça. Il a juste oublié qu'un président agit aussi en mobilisant, en motivant, en explicitant, pas seulement en manoeuvrant.
François Fillon ensuite. Elu-surprise de la primaire de la droite sur son image d'homme de rigueur, d'authenticité, aux mains propres, sans peur ni reproche, il a chuté tout aussi rapidement qu'il est monté. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, ça, ça ne passe pas... surtout quand on souhaite appliquer à tout un pays une potion très amère - mais guère magique. Plus il s'accroche plus il souligne ce qu'il est vraiment.

Lire la suite

18:22 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

02/02/2017

Le développement durable existe nous l'avons rencontré

Souvent considéré comme un concept un peu nébuleux, purement onusien - heureusement qu'elle existe, l'ONU, quand on voit les Trump et autres Le Pen se donner la main pour fragmenter le monde, comme espace de concertation global  - inventé voici exactement trente ans au Palais Wilson à Genève par la commission Brundtland, le développement durable est bien vivant avec ses valeurs de responsabilité, de créativité et d'équité.

Le développement durable existe, nous l'avons rencontré:

Lire la suite

07:55 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

15/01/2017

Mars après la Terre?

Les menaces graves sur l'environnement global - dont la santé détermine la nôtre, sont connues: érosion des sols, pollutions des océans, risques chimiques et radioactifs, raréfaction des ressources non renouvelables, réduction de la biodiversité... Pour tous ces sujets, des plans d'action ont été validés internationalement et des budgets estimés. Mais nous tardons à agir: les mauvaises habitudes, les lobbies, les excuses sont autant de fils à nos pattes. Un peu comme on cherche à oublier un vague mal de dents qui se manifeste sourdement: on l'occulte, repousse les choses au lendemain, se berce de l'illusion que la carie va se faire oublier, se résorber d'elle-même. Mais tôt ou tard, une bonne vraie rage de dents nous sort très désagréablement de notre torpeur. La douleur aura décuplé - et la douloureuse avec.

Mais voilà qu'on ne se contente pas de s'attaquer à la Terre. On s'apprête à coloniser Mars.

Lire la suite

20:47 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

18/12/2016

Trump: populisme ou hyper-capitalisme?

A première vue, l'élection de Trump est la victoire du simple sur la complexité, du repli sur soi sur la gestion commune des défis communs, l'exaspération des "perdants" contre ceux qui gouvernent... Et si ce n'était qu'une stratégie particulièrement astucieuse de trumper son monde, de remplacer toute responsabilité écologique et sociale par le pur appât du gain?

Lire la suite

11:20 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

28/11/2016

Fillon l'anti-Trump?

Une surprise chasse l'autre. Trump: pas prévu au programme. Fillon, pas davantage. Décidément les sondeurs et les météorologues politiques pourront aller se rhabiller. Mais sinon, quelle différence, quelle ressemblance entre ces deux hommes?

Lire la suite

13:39 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

17/11/2016

Sortir du nucléaire: quand les adversaires de l'initiative se battent sur le terrain des initiants...

Etrange débat sur le nucléaire où les adversaires d'une initiative qui parle d'une sortie jusqu'en 2029 la combattent au nom d'une sortie raisonnée du nucléaire. Qui est justement le programme de l'initiative!
Concours pour savoir qui serait le meilleur antinucléaire?

Brouillage organisé des cartes?
Non plutôt énergie du désespoir.

Car si on considère qu'une chose mérite qu'on l'arrête comment plaider pour retarder le plus possible l'arrêt de ce qui a été admis comme inadéquat?

Lire la suite

14:18 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

09/11/2016

Brexit, Trump et la suite?

Deux surprises coup sur coup. En juin le Brexit. De peu, mais tout de même. En novembre Trump. De peu, là aussi...Qu'en penser?
La démocratie occidentale va-t-elle brader ses valeurs, les peuples en deshérence s'aligner peu à peu sur des façons de penser et de faire à la Putine voire à la Erdogan? Que se passe-t-il pour que des pans entiers de la population se reconnaissent dans des positions de rupture à la fois en termes de confiance, de cohérence intellectuelle et de projet politique?

Lire la suite

22:32 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

12/09/2016

Nouvelles de la Planète

Le débat sur l'économie verte bat son plein, avec son chassé-croisé d'angoisses et d'affirmations publicitaires que non, 35 ans, c'est trop court pour se mettre en règle avec la Planète, non nos caprices d'enfants gâtés ne se discutent pas. Alors prenons quelques nouvelles de notre habitat commun. Toutes fraîches car actuellement se déroule le congrès de l'Union internationale pour la protection de la nature (UICN), une organisation dans l'orbite de la Genève internationale: son siège est à Gland. Mais c'est d'Hawaï que viennent les dernières news sur l'état de la biodiversité.

Lire la suite

09:00 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

30/08/2016

c'est la rentrée... et les bouchons?

La rentrée se remarque notamment par le retour des embarras de circulation. Les transports dans l'agglo genevoise c'est loin d'être parfait, chacun le sait et le vit au quotidien.

Une des expériences désagréables du quotidien sur les routes genevoises est bien la pléthore et l'incohérence des feux de signalisation.

Lire la suite

10:21 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

09/08/2016

8 août: le jour du dépassement, 25 septembre: le jour de la correction

Cette année ci, le "jour du dépassement" des capacités de la Terre à subvenir aux besoins des humains n'est pas passé inaperçu. Effet à retardement de la COP21? Début de prise au sérieux de ce qui conditionne notre vie sur cette Planète? Il faut l'espérer.

C'est que nous sommes loin d'avoir assuré un accès équitable à tous aux ressources de la Terre et sa gestion responsable. Nous continuons à surexploiter les ressources non renouvelables et à ne pas prendre soin de celles qui le sont. Eaux, poisson, climat, forêts tropicales, sols, biodiversité, cycles de la matière: partout nous touchons aux limites, vivons à crédit.

En 1970, le jour du dépassement coïncidait avec la fin de l'année, se situait autour de Noël. Mais en 1990 déjà il avait avancé au 13 octobre, et en 2010 au 28 août, laissant un tiers de l'année aux bons soins des générations à venir...

Lire la suite

17:16 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

31/07/2016

Islamisme et extrême-droite même combat

Après les récents attentats d’individus criminels au dernier degré en France et en Allemagne se réclamant de l’islamisme, la controverse fait rage entre deux interprétations : Gilles Kepel qui parle de terrorisme inspiré par  l'islamisme, et Olivier Roy, qui lui insiste sur une islamisation du terrorisme, l’islam n’étant qu’un prétexte invoqué par des déséquilibrés dérivant dans l'ultra-violence et acceptant de périr en entraînant avec eux un maximum de victimes. La différence est de taille : la première version implique bien davantage l’islam que la seconde, qui a l’avantage de faciliter la vie aux acteurs politiques et sociaux en leur évitant un débat sur la religion et ses abus. Toutefois je crois que nous ne pouvons pas faire l’économie de ce débat.

Lire la suite

22:24 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

26/06/2016

Brexit, et maintenant?

Le score est net. Net en Angleterre, net dans les villes, net dans les régions et secteurs en panne. Net en Ecosse et en Irlande du Nord, aussi, si bien que chacun a bien vu que la sortie du Royaume-Uni de l'UE - si elle marque une césure forte pour l'UE - marquera probablement une césure plus forte encore pour le Royaume-Uni. Ce dernier risque non seulement fort de se retrouver réduit à la seule Angleterre mais l'Irlande pourrait retrouver son unité. Et du coup, les partisans du Brexit de prêcher aux Ecossais et aux Irlandais du Nord les bénéfices de l'Union...

Oui le Brexit aura un prix. Mais il permet de prendre la mesure de quelques phénomènes majeurs, dont il faudra bien s'occuper un peu plus sérieusement que jusqu'à maintenant.

Lire la suite

18:43 | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook

06/06/2016

Un vote populaire pas si confus que ça

Les réactions au vote populaire de ce dimanche ont été en général d'insister sur la perplexité des électrices et électeurs et de se demander comment dégager de tout cela une ligne, ou alors de titrer que le gouvernement fédéral avait su tirer son épingle du jeu. Quoi qu'il en soit, les deux interprétations vont dans le même sens, de l'absence de cohérence. Cette interprétation est superficielle et perd de vue les tendances de fond.

En effet, il suffit de reprendre quelques-uns des thèmes de ce dimanche pour s'apercevoir qu'il en ressort tout à fait un message sinon clair du moins lisible.

Lire la suite

23:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/05/2016

Coupes linéaires dans la vie associative, une mauvaise idée

On se plaint de la perte du lien social, du repli sur soi, du consumérisme, de l'abstentionnisme, du manque d'engagement. Or sans l'engagement de milliers de personnes, bénévolement, au service d'une cause ou d'une activité que leur est chère et qui les réunit, de leur environnement, quartier ou voisinage, de leurs proches, la perte du lien social, le repli sur soi et l'individualisme seraient bien plus grands encore.

Lire la suite

20:30 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/05/2016

Mobilité ou immobilisme?

Parmi la multitude d'objets soumis au vote populaire du 5 juin: l'initiative dite "pour un financement équitable des transports". Une fois la supercherie de ce titre démasquée, la chose se réduit à une phrase: vouloir résoudre les encombrements routiers par plus de routes.

C'est revenir trente ans en arrière. Depuis 1983 en effet la moitié de la taxe prélevée sur les carburants est affectée aux routes, et l'autre aux tâches diverses de la Confédération, dont les transports en général. Le montant en discussion est de 1,5 milliard par an.

Lire la suite

20:32 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

21/04/2016

Climat, une nouvelle étape demain!

Les photos sont encore dans toutes les mémoires: ces chefs d'Etat ou de gouvernement qui se donnent l'accolade après la finalisation du texte de l'Accord de Paris, au terme de la COP 21, le 11 décembre 2015. Destiné à succéder au Protocole de Kyoto entré en vigueur en 2005 et qui n'oblige que les Etats industrialisés, désormais tous les pays sont à bord, au nom du principe de la responsabilité commune mais différenciée.

On se rappelle surtout de l'engagement essentiel qui est de maintenir "l'évolution de la température moyenne de la planète nettement en-dessous de 2°C". Le mécanisme retenu est que tous les Etats présentent régulièrement leurs plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre et que ces limites d'émissions soient tout aussi régulièrement révisées à la baisse.

Lire la suite

07:11 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

30/03/2016

L'Est fâché avec la démocratie?

Voici moins de trente ans, les régimes néo-staliniens de l'Est s'effondraient. Et, un peu comme bien plus récemment pour le printemps arabe, l'Occident de fêter naïvement le retour du fils prodigue dans le giron de la démocratie et des Droits humains. Il a suffi de quelques décennies de népotisme et de kleptocratie pour voir les populations applaudir, en Russie, en Biélorussie, en Hongrie, en Pologne, de gré ou de force, des dirigeants (et dirigeantes!) qui savent flatter le peuple, exalter le nationalisme le plus excessif et régner par la force.

Lire la suite

07:51 | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook

14/03/2016

Que se passe-t-il avec notre agriculture?

Beaucoup de monde se pressait l'autre soir à l'appel de Greenpeace à la Salle de l'Athénée pour écouter le professeur Seralini de l'Université de Caen parler de ses recherches sur les pesticides. La presse française d'ailleurs révélait le lendemain que les agriculteurs français avaient augmenté l'année dernière pratiquement de 10% leur utilisation de pesticides, le fameux Round Up en tête. Certes, quand ils en épandent c'est dans un costume étanche, quasiment de cosmonaute. Mais les voisins, et les végétaux, bien sûr, sont sans protection, sans défense. Tout cela pour produire toujours plus. Or, comme dans le secteur laitier, la fuite en avant vers le quantitatif ne fait qu'accélérer la spirale du déclin de la paysannerie. Il y aura toujours quelqu'un dans le vaste monde qui produit encore plus pour encore moins cher. Et à Genève?

Lire la suite

18:28 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook