22/10/2007

L’avenir de la justice sociale passe par un PS fort

René LONGET
Maire de la Ville d’Onex


Résultat paradoxal aux élections nationales pour les socialistes genevois. Election magnifique de Liliane Maury Pasquier, digne héritière de Christiane Brunner. Maintien des trois sièges au conseil national, brillante réélection des sortants et entrée d’un nouvel élu, Jean-Charles Rielle. Mais le PS n’est pas pour autant à la fête. Il perd près de 6 points, quasiment un électeur sur quatre le boude.


Cette perte est-elle due à un contexte local ? C’est possible. Mais la chute du PS est grave au niveau national. Perdre près d’un cinquième des sièges au Parlement c’est beaucoup. Là aussi il y a des causes internes. Mais en France, en Allemagne on note de même une passe difficile pour les socialistes.

Il y a décidément un phénomène plus large. Le message des PS s’est brouillé. Il comporte encore des relents anti-économie de marché qui fait se méfier de lui tous ceux qui gagnent leur vie sur un marché. Et à l’inverse il véhicule des aspects gauche caviar qui tout en la dénonçant verbalement s’accommode en réalité trop facilement des effets pervers de la mondialisation, faisant se méfier tous les perdants d’une concurrence trop souvent déloyale. Les camarades à hauts revenus font fuir les working poor, 10% des salariés en Suisse, pays de plus en plus à deux vitesses. Avec tout cela, pas de leader charismatique, pas d’image simple qui permette de transmettre un message devenu polymorphe.

En Suisse, ce contexte se traduit par un double transfert des électeurs, vers les verts et vers l’UDC. Les verts sont largement à l’unisson du PS, avec moins de complications et de complexes, sont identifiés à une lutte urgente et indispensable : conformer notre rythme de développement aux capacités de la Planète, et savoir partager avec les autres habitants de celle-ci, y compris les générations futures. Tout socialiste y reconnaîtra l’incarnation de la mission historique de la social-démocratie qui est de cadrer la dynamique économique en fonction de l’intérêt général. Il serait judicieux que les cousins verts et socialistes progressent ensemble, et non par des transfert mutuels d’électeurs.

A l’autre bout du spectre, l’UDC. Déjà sa dénomination est une tromperie, ni union, ni démocratique et surtout pas du centre !! Par contre un leader charismatique, unique, une identification abusive mais efficace à la Suisse. Alors que Blocher est un industriel mondialisé, méprisant, pronucléaire, pro-voiture, de la droite la plus convenue qui soit, qui de plus abuse de sa situation de conseiller fédéral pour faire tous les jours de la propagande partisane. Qu’a-t-il fait pour les petites gens, pour leur revenu, leur sécurité ?? A PART DES MOTS RIEN. Qu’a-t-il fait pour l’identité suisse, sinon la miner ? La Suisse est depuis des siècles un Etat multiculturel, qui doit sa survie à sa bonne intelligence avec ses voisins étrangers. Au cours de l’histoire des dizaines de milliers de Suisses ont dû s’exiler, trouver du travail au large. Il a bien fallu que quelqu’un les accueille,leur donne une chance…

Pour moi la question est largement une question de communication. La politique du PS est une politique du centre-gauche, forte, proche des gens, incarnant des valeurs. Mais qui manque d’identification, de résonance dans la population. C’est cela qu’il faut maintenant construire, un message clair, une présence forte autour de valeurs claires : égalité des chances, sécurité, éducation pour tous, lutte contre les injustices à l’embauche, au travail, à la retraite, défense concrète des personnes en difficulté, mise sur pied d’assurances sociales équitables et économiquement stables. Notamment en matière de santé. Suppression de la déduction de coordination, scandaleuse discrimination du travail à temps partiel et des petits salaires - bref une action de tous les instants montrant à toutes et à tous que le SOCIAL a besoin des SOCIALISTES. Normalement un parti socialiste devrait faire non pas 19% des voix mais au moins un bon tiers. Voilà un bel objectif pour les socialistes de l’Europe occidentale.

En 1969 les socialistes français avaient touché le fond, faisant 5% à la présidentielle avec le malheureux Gaston Deferre. Mitterrand sut créer la mixture qui a été le pôle gagnant et dynamisant pour toute une génération, par une synthèse originale entre approches culturelles, éthiques, sociales complémentaires. Dans le même temps, Willy Brandt a su incarner le renouveau allemand sur des bases morales cruellement nécessaires. Tout se passe comme si le souffle de cette génération s’étant épuisé, la gauche attend à nouveau celui qui va fédérer et incarner le renouveau et la réponse nécessaire aux dérives de notre temps, par l’acte et par la parole.

21:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Bon! Si les socialistes n'ont plus que Mitterrand comme exemple, ils n'ont pas encore touché le fond! Ou si c'est véritablement un exemple socialiste, c'est dommage qu'ils n'aient pas encore touché le fond et qu'ils y restent! L'éthique sociale de Mitterrand! vous avez fait des fautes de français: Vous vouliez probablement dire les tiques sociaux de Mitterrrand ! Les dérives viennent, malheureusement, de cette gauche que vous préconisez, mais qui n'avait de gauche que le nom! Un seul exemple: le Rainbow Warrior ! Pour les autres, je vous laisse réfléchir vous même!

Écrit par : L'anar de droite | 22/10/2007

Je crois surtout que sans l'appui des radicaux et des Vieux Grenadiers Cramer ne passait pas!

Alors tu parles d'un élu de gauche.

Pour ce qui est du socialisme à la genevoise il n'est qu'illusion et poudre aux yeux.

C'est facile de faire du socialisme avec le fric des autres! en fait vous n'avez aucune imagination et ce parti est la leureuse de la république. Toujours à vous plaindre un dénigrement permanent de vos adversaires, voilà le programme du PS suisse et genevois.

On va pas très loin avec ça!

Au fait à Onex ne gouvernez-vous pas avec vos ennemis pour éviter d'avoir à le faire avec le MCG qui lui est proche des gens et de leurs préoccupations quotidiennes?

Quand on en est là c'est qu'on est pas encore tout à fait au fond.

Pour nous, gens du peuple qui travaillons tous les jours et qui ne bénéficions pas des subventions à arrosage automatique, vous n'êtes pas crédibles.

En fait ce qui vous tient en place c'est une presse ultra favorable et une système d'achat e voix via les subventions et, cerise sur le gâteau, une droite stupide incapable de faire des alliances performantes électoralement.

Et sur ce point, vous êtes champions c'est vrai!

C'est d'ailleurs ça qui vous a évité de perdre un siège dimanche.

Alors une gauche qui survit grâce à la droite et aux subventionnés n'est pas une vraie gauche!

Écrit par : Jean Mairet | 23/10/2007

Le PS ne pourra plus être fort car les électeurs ont compris que les idées du PS sont dépassées depuis longtemps. Si l'on interdit aux fonctionnaires de voter, le PS n'existe plus ! Le PS ne défend pas les salariés, il défend uniquement la fonction publique, les squatters et les paumés.

Écrit par : Octave Vairgebel | 23/10/2007

...mais dans tout sa, le pire c'est que vous parlez de chose que vous ne connaissez pas !!! Vous devez copiez les autres parti afin d'avoir des propos, qui de plus sont peu cohérent, peu crédibles ! Donc oui, vous n'êtes pas du bon côté ! Réfléchir avant d'agir ! Sa ne sera jamais votre slogan ! Continuer de défendre des squatteurs qui vivent sur le dos d'honnêtes citoyens, pensez à vos sous en participant au grand conseil et au municipale, mettre des barrières, bloquez des projets intelligents et ont pensera à vous aux prochaines élections cantonale ! ...D'ailleurs le choix est vite fait, je vote RADICAL ! Ils ne sont pas à côté de la REALITE EUX ! A bon entendeur...

Écrit par : Gonzo | 23/10/2007

la question ce soir est de savoir si le PS est obligé de mentir pour décrocher des sièges?

Il sebmle que OUI avec l'abominable aveu de Maury Pasquier qui invoque un risque de trombose pour ne pas donner son rein. Comme si elle ne le savait que depuis ce matin!!!

Honte à vous tous vous êtes de menteurs (Mouchet) des manipulateurs (Maury Pasquier) et des tricheurs (BRUNIER).

J'espère seulement que la droite va cesser d'être idiote et qu'elle saura s'allier aussi largement que vous à l'époque du programme commun!!!

Moi j'ai voté pour Maury Pasquier en y croyant. Je suis ecoeuré et c'était mon dernier vote à gauche, ça c'est sûr!

Beurk

Écrit par : oscar | 24/10/2007

Y'a vraiment des gens qui n'ont rien d'autre a faire que d'aller sur les blogs et les forums pour critiquer, critiquer et encore critiquer! C'est dingue.
Bravo Monsieur Longet pour tout ce que vous faites. En tant qu'écolo, ça fait du bien de voir que les efforts que nous essayons de faire sont représenté par des politiciens.
je vais lire vos livres sur le développement durable. Bravo à votre femme pour Graine de Baobab. Continuez...

Écrit par : rv2007 | 24/10/2007

tout ça c'est du bla-bla. bientôt nous serons tous musulmans ou UDC. le choix sera vite fait.

Écrit par : Bourrique Al Din | 24/10/2007

Les commentaires sont fermés.