04/05/2008

Pour une politique de sécurité de gauche


De récentes déclarations de Laurent Moutinot sur la poursuite des consommateurs de drogue ont suscité passablement de remous. D’une part de la surprise, car il existe une idée reçue selon laquelle la gauche serait négligente  en matière de sécurité. D’autre part, parce que des acteurs de terrain ont craint que ces déclarations entraînent un abandon de la politique de prévention, d’accompagnement et de thérapie engagée en matière de drogue de manière efficace, pragmatique, consensuelle et relativement à l’écart des turbulences médiatiques. Il n’en est rien, le sens des déclarations du magistrat en charge de la sécurité publique étant en effet de cibler sur ce seul aspect.


Dans les quartiers populaires, le ressentiment face à la petite délinquance, aux phénomènes de vandalisme et de trafic de drogue, aux cambriolages et autres actes délictueux est fort et se double d’un sentiment d’être négligé des politiques et des partis. J’ai toujours considéré le vote UDC dans ces quartiers et dans ces catégories de population comme un cri d’alarme, qu’un parti socialiste qui se définit comme le parti de la justice se doit de prendre très au sérieux.

Alors mettons les pendules à l’heure. La gauche affirme clairement que la sécurité de toutes les régions du territoire doit être garantie, et pour toutes les catégories de population. Que le souci des petites gens doit être au cœur de nos préoccupations, que la population doit pouvoir nous faire confiance pour sa protection, en matière sociale mais aussi en matière de sécurité. Déployer des forces de police davantage sur le terrain, prononcer des peines plus sévères et généraliser leur mode d’exécution sous forme de travail d’intérêt général est un des points cruciaux. L’autre est de bien faire comprendre que le respect des procédures, la légalité de toute interpellation et mesure de police est une garantie dont tout un chacun a besoin et qu’on ne saurait transiger sur cela… Enfin toute mesure n’aura de chance que dans un ensemble cohérent. Un peu à l’image de ce qui se fait dans le sport pour limiter les expressions violentes sur les stades.

Sécuriser un secteur, un quartier c’est en effet mener lutter pour la propreté, par des amendes mais aussi des passages plus fréquents des équipes de voirie, un nombre suffisant de poubelles, un aménagement avenant des espaces publics, un éclairage adéquat, des animations organisées. Des rondes de police plus fréquentes sont essentielles, mais il faut aussi que les victimes d’actes délictueux acceptent de déposer plainte ce qui est souvent difficile à obtenir.
Une implication de la population aux projets de requalification des espaces privés et publics par des contrats de quartier, ou d’immeuble, des perspectives d’emploi et d’activités pour les jeunes limitant les attitudes négatives et donnant des perspectives sont d’autres éléments concourant durablement à la sécurité. Enfin la réhabilitation des immeubles qui en ont besoin fait partie des mesures essentielles. Malheureusement les lois actuelles ne permettent souvent pas d’imposer des travaux alors que ce serait pourtant nécessaire.
On le voit, une politique de sécurité de gauche existe bel et bien. Loin des simplifications et gesticulations de certains, elle mise sur la convergence des mesures. Loin d’être molle et à bien plaire, elle exige au contraire une véritable mobilisation, un effort concerté et une forte volonté. C’est justement ce dont les quartiers populaires ont besoin : retrouver une image positive d’eux-mêmes : sécurité et nouvelle identité vont de pair.

12:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (15) | |  Facebook

Commentaires

1) "Pour une politique de sécurité de gauche..."
2) "De récentes déclarations de Laurent Moutinot..."
3) "Alors mettons les pendules à l’heure."

Merci de cette brillante démonstration de la quadrature du triangle, M. Longet.

Écrit par : Blondesen | 04/05/2008

Content d’apprendre que MAINTENANT il existe une politique de sécurité de la gauche par rapport a la petite délinquance qui pourri la vie des quartiers.

Parce que pour ceux qui ont un peu de mémoire, jusqu'à la baffe des fédérales de l’automne passé, la seule réponse du PS était « ce n’est qu’un sentiment subjectif d’insécurité ».

AF

Écrit par : Alain Fernal | 04/05/2008

Excellente mise au point. On pourrait encore ajouter qu'une politique de sécurité de gauche c'est le refus de la privatisation des forces de l'ordre (p. ex. la police ferroviaire: http://www.schwaab.ch/archives/2008/03/12/forces-de-lordre-la-privatisation-nest-plus-rampante-mais-evidente/ ) et le fait de donner aux forces de l'ordre les budgets dont elles ont besoin. Pour mémoire, lors des débats budgétaires au grand conseil vaudois, l'UDC a refusé d'accorder de nouveaux postes à la police cantonale...

Écrit par : Jean Christophe Schwaab | 04/05/2008

Ce mois de mai célèbre à la fois les 40 ans de la "révolution politique et culturelle" de '68" ainsi que les 60 ans de l'existence d'Israël. La violence, la sécurité, c'est bien connu, constituent le coeur de la vie sociale.

M. Longet, vous vous exprimez dans une langue de bois qui cache mal le manque de sincérité. Vous prenez partie de votre membre de parti. Bon!

Ce qui transparaît surtout, c'est que vous brossez votre électorat dans le sens du poil afin garder les voix utiles aux deux sièges cantonaux. Tout le monde connaît votre ambition personnelle (vos candidatures à la candidature, notamment pour ce département en 2001, puis votre présidence en vue de cet accès facilité).

Or, sachez qu'on ne fait pas de la politique pour soi-même; elle est avant tout un service à la population.

Quand on se fait choper pour un taux d'alcoolémie supérieur à ce qui est prévu par la loi, ce dans une superbe bagnole ... n'est-ce pas faire le contraire de ce qu'on dit?

Écrit par : Micheline | 04/05/2008

La meilleure politique sécuritaire consiste à supprimer la gauche.

Le peuple s'en charge.

En élaborant des notions oxymoriques, comme celle de "politique sécuritaire de gauche", vous accélèrerez le mouvement.

Je ne peux donc, cher Collègue, que vous conseiller de persister dans cette voie.

Soli Pardo
Président
UDC-Genève

Écrit par : Soli Pardo | 04/05/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Longet,

la gauche ? venez en parler aux habitants des Avanchets.

Votre commune d'Onex, la mienne par ailleurs, échappe un peu à ce phénomène... Mais j'en ai marre des dealers en bas de chez moi...

Je vous les envoie ?

Car contrairement à tous les moux de gauche, sachez qu'il m'arrive de descendre de tant à autres... et dire mes 4 vérités aux petits cons qui dealent leurs histoires juste en bas de mes fenêtres...

Au point, cher Monsieur, qu'il a fallu que je m'interpose entre le pharmacien du quartier et les petits dealers du coin, pour éviter un cassage de tête bien propre en ordre...

Evidemment, vieux loulou du quartier... et ex-paramilitaire de formation, les petits c**s ont bien compris... parce que la police de M. Moutinot est fortement absente du quartier... ce qui arrange tout le monde d'ailleurs, parce que pendant que l'on deale aux Avanchets, personne n'est importuné dans la belle Genève internationale.

M. Longet, faite moi plaisir, rester l'Homme politique de votre commune, qui en dehors des dépassements ahurissants de la maison onésienne, êtes un personnage politique que j'ai plaisir à retrouver chaque premier août...

Bien à vous,

Stéphane Valente

Écrit par : Stéphane | 04/05/2008

« … la légalité de toute interpellation et mesure de police est une garantie dont tout un chacun a besoin et qu’on ne saurait transiger sur cela… Enfin toute mesure n’aura de chance que dans un ensemble cohérent. »

J’imagine que ensemble « cohérent » veut dire « équitable » ou « pour tous le même ».

À ce sujet j’aurais quelques questions :

1. Afin d’avoir un ensemble "cohérent garanti" - dans le canton de Genève - le signataire d’un des commentaires ci-dessus qui est aussi celui qui voudrait supprimer l’adversaire, mais se dit démocrate, sera-t-il traité comme n’importe quel citoyen par une justice « cohérente » ou attendra-t-on la prescription ?

2. Afin d’avoir un ensemble "cohérent garanti" - dans le canton de Neuchâtel - Dame Garbani a-t-elle été traitée comme n’importe quel citoyen par la police puis par la justice lors de ses frasques qui sont à assimiler à de la petite délinquance ?

3. Afin d’avoir un ensemble "cohérent garanti" - dans le canton de Vaud - les protagonistes de la chute de la BCV ont-ils été traités comme n’importe quels citoyens par la justice ?

4. Afin d’avoir un ensemble "cohérent garanti" - dans le canton de Zürich - les fossoyeurs de Swissair ont-ils été traités comme n’importe quel citoyen par la justice?

Si on peut répondre franchement par oui à l’ensemble « incohérent garanti » des questions ci-dessus, tant mieux! Mais si on devait répondre par non, voici les questions suivantes:

5. Comment voulez-vous que les citoyens puissent avoir confiance dans des polices et des justices "incohérentes garanties" du pays et des cantons ?

6. Il existe déjà un système de santé à plusieurs vitesses, en est-il de même avec ces polices et ces justices ?

Et pour conclure, une dernière question:

7. Monsieur de la Fontaine a-t-il encore raison aujourd'hui avec sa sentence :
"Selon que vous soyez puissant ou misérable, les juges de la cour vous rendront blanc ou noir. » ?

Écrit par : Père Siffleur | 05/05/2008

Après la reconduction de Daniel Zappelli et à l'approche des votations cantonales, votre affirmation est un simple déni du passé.

"On le voit, une politique de sécurité de gauche existe bel et bien."

Vous avez bel et bien raison, cette politique de sécurité de gauche, visant à protéger les criminels, existe bel et bien et conduit la Police à ne plus agir.

1. enlever les policiers en civil, pour les habiller en uniforme, reconnaissables à des kilomètres;
2. manque de place dans les prisons, qui conduit les juges de gauche à les relaxer, donc repartent dans la nature;
3. protéger les lieux dits de "culture alternative", qui pourrit la vie des habitants de la zone en question;
4. protection des requérants d'asile; dealers de drogue, qui manifestement ne viennent pas en Suisse, pour demander la protection, mais pour s'enrichir au plus vite, grâce au trafic de drogue.
5. le PS donne bel et bien l'exemple; les élus ( comme Garbani, Studer, Burgener ), sont protégés par votre parti et reconduit, malgré leurs "problèmes", bien humains...
6. Moritz Leuenberger, responsable des PTT ( La Poste ) et des CFF, qui mets les ouvriers en émoi, à la porte, réduisant la cohésion territoriale;
7. Christian Levrat, qui accuse à tort, tout le monde, sauf les véritables responsables, les Socialistes, comme Ruth Dreifuss, Jean-Noël Rey, Micheline Calmy-Rey, Moritz Leuenberger, Ulrich Gygi et qui, pire, les fait passer pour des gens de droite, le comble !!!

Vous parlez de cohérence ? !!!
Après l'affaire dite de "Vernier", vous venez nous saouler avec toute une théorie fumante...( attention, la fumée passive est interdite !!! )...
Après avoir proposé F. Paychère au poste de Procureur Général, vous nous parlez tout comme Bernard Bertossa de votre "poulain", Laurent Moutinot.

Sans oublier de parler de la BCGe...encore une "genferei"...

Vous arrive-t-il de vous regarder dans une glace, un miroir le matin ?
Ne devenez-vous pas tout rouge ( pas le rouge socialiste ! ), mais rouge de honte ?
A votre place, j'irais m'acheter une corde et...mais je vous laisse imaginer la suite, tout seul comme un grand...

Finalement, tout le mal que je vous souhaite ( à vous, comme à C. Darbellay ), restez-y bien en place...les électeurs savent ce qu'ils doivent faire...


"De récentes déclarations de Laurent Moutinot sur la poursuite des consommateurs de drogue ont suscité passablement de remous."

75% des consommateurs de drogue sont français, selon Laurent Moutinot.
La xénophobie, n'est donc pas réservée à l'UDC, le PS s'y met aussi.
Selon les plaques de contrôle...toujours cette haine contre les automobilistes...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 05/05/2008

Monsieur Victor D. ,

Un grand bravo!
Vous êtes un "démocrate" (sic) qui, pour se défaire de ses adversaires politiques, copie Soli Pardo qui fait de même, actuellement, sur cette même communauté de blogs: Tous deux, vous demandez à ce que vos adversaires se suppriment ou soient supprimés.
Et je ne pense pas qu'il s'agisse d'un hasard... C'est les arguments que la droite UDC accepte et trouve valables! Un programme politique édifiant qui rapelle certaines dictatures qui "suicidaient" les opposants.

Personnellement, je ne voudrais pas me mettre à votre place ni vous conseiller la corde! Vous êtes déjà pendu à des arguements qui ne valent que des clous.... Et puisque je ne pense pas que, tout seul, comme un grand, vous puissiez imaginer la suite, je vous le dis: vous ne risquez absolument rien! Les clous ne tiendront pas !

Écrit par : Père Siffleur | 05/05/2008

Monsieur Père S.,

Un grand bravo!
Tout ce que vous avez retenu de mon commentaire se résume à la corde...dans un "ring", comme les forums sur internet, il faut accepter tous les coups...c'est pourquoi, j'assume mes écrits, jusqu'au bout !

Il y a bien des gens dans ce merveilleux pays, qui se sont suicidés à cause des socialistes et de leur loi, la LAMAL.

Accuser en permanence le SVP-UDC d'être le parti des racistes et des xénophobes et couvrir ainsi que le fait le président Longet, du parti socialiste genevois, son poulain Laurent Moutinot, coupable de xénophobie, sans se voir attaqué par aucune association du style SOS-Racisme, je trouve cela très grave...

Qui a osé dire quoi que ce soit, à l'adresse du PS, lorsque Chantal Galladé et Daniel Jositsch avaient déclaré être prêts à renvoyer dans leurs pays d'origines, les criminels étrangers ?

2 poids, 2 mesures ?

Voyons, venant de votre part, quelqu'un que j'estime, je vous trouve un peu léger.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 05/05/2008

Monsieur Victor D. ,

Je ne sais si je dois être flatté que vous m'estimiez! Mais, un grand merci pour la flatterie.

Pour le reste:
... Et puisque j'ai l'impression que vous me lisez, vous avez dû constater que, contrairement à vous, je suis très critique vis à vis de TOUS les partis. Le PS, surtout le PS, n'est aucunement épargné. J'irai même plus loin, je préfère l'UDC que je considère comme un adversaire certain, que le PS qui est un adversaire incertain, parce qu'il ne fait que "jouer" à être dans mon camp, celui de la gauche", si tant est que ce "camp" existe encore! Oui, je sais, pour vous:

Gauche = communisme = stalinisme = ... = TOUTES les horreurs du monde.
Si ces équations étaient automatiquement toutes correctes, je ne pourrais qu'être d'accord avec vous.
Mais, dans ce raisonnement, les équations sont partiellemnt fausses ou elles pourraient avoir plusieurs autres résultats, positifs ceux-là et vous (nous) connaissez (connaissons) uniquement les négatifs: probablement pas parce que certains de ces systèmes sont mauvais, mais parce que l'homme l'est! (éternelle question au sujet du communisme, par exemple)

Pour la corde:
Il ne s'agissait pas d'un "ring", comme vous tentez de nous le faire croire maintenant: pour le "ring", on dit "les cordes" et non "la corde"!

Pour le racisme et la xénophobie:
Je n'ai parlé ni de l'un ni de l'autre. Je n'ai fait que mentionner votre manière de faire disparaître vos adversaires... Et là, je persifle et signe!

Pour ma légère "légèreté":
Je sais: "L'insoutenable légèreté de l'être" est réellement insoutenable! Sauf la sienne propre! D'où le fait que, celle venant de ma part, a l'heur de ne pas me gêner du tout!
Permettez moi, par contre, de vous trouver (un peu) lourd avec votre:
"A votre place, j'irais m'acheter une corde et..."

Écrit par : Père Siffleur | 05/05/2008

Bravo président!

Excellent billet!

C'était le moment de mettre les pendules à l’heure!

L'insécurité est souvent amenée par la précarisation, l'UDC est un parti qui précarise et ensuite fait croire aux gens qu'ils les défendent, alors qu'il faut bien le dire, ils ne font rien! C'est que du blabla l'UDC..

A qui de droit : Thierry Apothéloz fait de l'excellent travaille à Vernier!

Bravo à vous Monsieur Longet de montrer que le PS bouge vraiment pour les gens!

Écrit par : Michel Tedeschi | 05/05/2008

Cher contradicteur, ( j'aime bien ce terme, qui veut dire, que l'on peut apprendre mutuellement en débattant sincèrement ).
Monsieur Père S.,
étant donnée ma personnalité propre, à la place d'un Longet, ou d'un Levrat, je songerais sérieusement à LA corde ( et non pas LES cordes ), vous avez raison, en ce sens-là.
Pour ma part, je suis assez critique à l'adresse de l'UDC, s'est pas de ma faute si ces commentaire-là ne paraissent pas...
Concernant les équations...cela m'est venu à l'esprit depuis qu'on parle de l'UDC, en ces terme d'extrême-droite.
L'UDC, n'a jamais tué personne et pourtant on les traite de nazis, nazillons, etc.
Pour leur rendre la monnaie de leur pièce ( ce que je pense être justifié ), pourquoi ne pas accuser la gauche toute entière des crimes de gauche. ( à ce que je sache, les communistes, n'était nullement de droite, ou bien ? )

Sur le terrain des crimes, ni en terme du nombre de cadavres, personne ne peut "envier" l'autre...
P.S. loin de moi l'idée de la flatterie, sincèrement, avec vous, on peut discuter, débattre, sans sentir que l'on à a faire à un mur...à partir de la, vous le prendrez comme vous voulez...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 05/05/2008

@ Michel Tedeschi.
"L'insécurité est souvent amenée par la précarisation, l'UDC est un parti qui précarise et ensuite fait croire aux gens qu'ils les défendent, alors qu'il faut bien le dire, ils ne font rien! C'est que du blabla l'UDC.."

Vous semblez être bien sur de vous là !
C'est pas Amnesty International, dont vous faites la publicité sur votre blog, qui défends les homosexuels qui viennent demander l'asile politique ?
Qu'y a-t-il de politique, dans une affaire de sexe ?
Qui défends les abuseurs dans tous les domaines ?
C'est pas l'UDC !!!
Qui défends les dealers de drogue ?
C'est pas l'UDC !!!

Précarisation.
La LAMAL, est-ce l'UDC, ou bien le PS et Ruth Dreifuss qui l'ont imposée ???
La construction de logements à Genève, c'est l'UDC, ou bien le PS et A gauche toute !, qui empêchent toute construction de logements ???
CFF-Cargo, La Poste & Swisscom, c'est l'UDC, ou bien le PS et Moritz Leuenberger qui sont en charge du département fédéral ????

Bravo à Longet et Levrat de nous montrer à quel point ils essayent de noyer le poisson et mettre tous les maux de la Terre sur le dos de la droite !!!
Alors même qu'ils en sont responsable !!!

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 05/05/2008

Il est trop fort ce raciste anti expatriés anglophone de Michel Tedeschi.

Son "Bravo President" resemble tellement a un heil furrer...je l'imagine très bien avec un bras tendu. C'est vrai que si adolphe avait gagné la guerre il serait debarrassé de ces salopards d'expat qui selon lui pourrissent Genève.

Écrit par : Expat | 09/05/2008

Les commentaires sont fermés.