11/09/2008

Le CERN va-t-il faire exploser le monde?

Depuis quelques heures à en croire d’aucuns le compte à rebours est lancé. Un grain d’antimatière qui s’échappe,comme s’échappent des OGM d’un champ soi-disant confiné, et c’est notre Planète qui implose, absorbée par un trou noir en un instant. Le risque zéro n’existe pas et je ne saurais l'exclure. Mais il y a encore un autre aspect!
C'est la question de l'utilité. De faire enfin un lien entre science et société, recherche et besoins.
Notre planète compte
•    850 millions d’humains qui ne mangent pas à leur faim
•    815 millions qui sont analphabètes
•    1,1  milliard qui doivent vivre avec moins d’un $ par jour
•    1 milliard sans véritable toit
•    1,6 milliard sans accès à de l’eau potable et à l’assainissement
•    2 milliards sans accès à des soins de base…

En même temps, nous devons faire face à très court terme à des défis comme ceux-ci :
•    Menaces sur les océans, les stocks de poisson
•    Risques et débuts de dérive climatique globale
•    Menaces sur les ressources non renouvelables
•    Perte des espèces animales et végétales
•    Disparition des forêts tropicales
•    Désertification
•    Pollutions de l’air, de l’eau et des sols.

Et on s’amuse à coups de milliards à traquer les protons, neutrons, particules infinitésimales, et on doit être content si ces collisions dans l’infiniment petit nous amènent par un heureux hasard des retombées positives ??

Rien contre la recherche fondamentale, en soi, bien évidemment, mais, Mesdames et Messieurs du CERN et d’autres lieux prestigieux de recherche et à gros crédits, n’y a-t-il pas des priorités sur terre, un lien entre moyens et besoins à établir, un meilleur usage de toutes ces installations, de toutes ces compétences, face à la faim et à l'emballement de l'effet de serre ?

Oui en effet les collisions souterraines à Meyrin me font du souci, il y a péril en la matière !

07:47 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (65) | |  Facebook

Commentaires

Eh bien voilà, la boucle est bouclée, la gauche, faussement écolo s'en prend ouvertement à la recherche fondamentale qu'elle a historiquement toujours soutenu face à ces méchants capitalistes qui ne pensaient qu'à la recherche appliquée, génératrice de profits immédiats.
Certes, vous avez raison, il y a des problèmes plus graves sur la planète que la collision de quelques protons, encore que le grain d'anti-matière qui s'échappe et finit tous par nous engloutir soit du très grand délire populiste, indigne de vous. Mais la résolution de ces problèmes coûtera beaucoup, infiniment, plus cher que le tunnel du CERN.
Cet argent, il faudra bien le prendre là où il est, c'est à dire dans la poche du milliard d'êtres humains qui mangent et consomment à peu près à satiété dont quelques milliers d'hyperriches, qui certes auront à contribuer, mais dont toutes les fortunes assemblées ne suffiraient pas. Contrairement aux revenus du milliard dont nous faisons partie.
Le budget du CERN, là dedans, c'est comme on dit dans le langage de la finance, peanuts. Et le savoir qu'il permettra d'accumuler pourrait bien nous aider à résoudre quelques uns des graves problèmes cités plus haut.
C'est donc faire oeuvre de bonne gestion que de le défendre ce budget et je m'étonne vraiment qu'un représentant de l'exécutif tel que vous puisse aboutir à une conclusion contraire. La politique politicienne est décidément chose assez perverse.

Écrit par : Philippe Souaille | 11/09/2008

Quelle ânerie, mais quelle ânerie, Monsieur Longet...
Vous en êtes vraiment là ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 11/09/2008

il faut le demander a monsieur EULER un grand savant qui est sur les billets qu'utilise UBS sur des surprime.
cordialement

Écrit par : merzak | 11/09/2008

Nous avons vraiment la gauche la plus bête du monde... Mélangeant tout, donnant des leçons sur tout... Tout cela est véritablement affligeant.

Écrit par : cndavid53 | 11/09/2008

Blondesen, ce n'est pas sympa pour les ânes ce que vous écrivez là. Comparer des ânes, créatures si intéressantes, au niveau intellectuel de ce billet, c'est très dénigrant pour nos amis aux longues oreilles...

Écrit par : hommelibre | 11/09/2008

Définitivement Longet, t'es nul de chez nul. J'ai honte d'être de gauche quand je lis de telles inepties. Notre combat n'a rien à gagner aux simplifications démagogiques d'arrière garde. Nous vivions un des moments les plus importants de la science et du savoir et c'est tout ce que tu peux nous pondre... on ne peut pas être de gauche quand on a perdu son regard d'enfant sur le monde et toi t'es un vieillard. Pourquoi fallait-il qu'à l'ignorance tu ajoutes la vulgarité du café du commerce ?

Écrit par : Rita Cadillac | 11/09/2008

Waow Rita, je vous apprécie de plus en plus!

Écrit par : hommelibre | 11/09/2008

@ Rita

Pas mieux! Ya bon démago!

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 11/09/2008

"Notre combat n'a rien à gagner aux simplifications démagogiques d'arrière garde."

On ne saurait mieux, mais comme je connais l'humain, ce n'est pas cela qui fera réfléchir M.Longet au bien-fondé de sa position. Et je vais vous dire pourquoi.

Contrairement à ce qu'on croit, à gauche, depuis les Lumières - que je considère comme des crétins -, l'homme n'est pas gouverné par sa raison, mais par son affectivité. C'est pourquoi il est si difficile de le faire changer d'avis !

P.S. - Croyez-vous sérieusement, par exemple, que l'Obamania, ce phénomène d'essence show-bizeuse qui ravage notre pauvre Europe déboussolée, spoit rationnelle ?

Écrit par : Scipion | 11/09/2008

Moi aussi, j'ai honte d'être de gauche quand je lis de pareilles conneries (le terme "ineptie" est plus joli mais moins fort à mon goût). Le CERN nous aide à comprendre le monde de l'infiniment petit, nous rapproche du big bang, nous dévoile mille mystères de la physique fondamentale. Mais le CERN va bien plus loin. Nombres de ses technologies sont diffusées à travers le monde. Grâce à lui nous avons pu inventer de nouveaux instruments médicaux comme les PETscan, par exemple. Dire que c'est de la recherche inutile, c'est dévoiler au grand jour un manque de culture, de respect et d'intelligence.

Je suis désolé, mais ces propos sont affligeants de la part d'une instance dirigeante du PS.

Écrit par : Nicolas | 11/09/2008

Consternant! Ignorance et vulgarité, d'accord avec vous Rita Cadillac.

Écrit par : Tatage | 11/09/2008

J'apprécie de lire que des gens de gauche, sincères et intelligents, se démarquent nettement de ce billet. Il y a d'ailleurs des thèmes qui sont au-delà des clivages politiques, comme la recherche fondamentale justement. Merci Nicolas d'avoir rappelé une application importante de cette recherche fondamentale.

Écrit par : hommelibre | 11/09/2008

Eh ben moi je trouve que le billet de Mr Longet est parfaitement sensé. Il a le mérite de mettre en parallèle les sommes colossales que nous nous permettons de dépenser sous nos latitudes pour une recherche (certes importante) mais dont le risque d'anéantir totalement la planète est non nul (il tend vers zéro, certes, mais il est non nul). À mettre en rapport avec les besoins actuels véritables de nos frères humains qui crèvent de partout pendant que nous nous extasions collectivement devant nos apprentis-sorciers de la matière.

Alors oui, la recherche est nécessaire, mais nos démocraties doivent mettre des priorités. Comme le dit si bien Philippe Souaille, c'est bien le milliard et demi de riches occidentaux dont nous faisons partie qui détient l'immense majorité de la fortune et des ressources de cette planète. Raison de plus pour ne pas gaspiller notre argent inutilement comme l'économie nous pousse quotidiennement à le faire.

Je sais que Mr Souaille est un objecteur de croissance qui s'ignore. Mais ses oeillères idéologiques d'homme de droite l'empêchent de s'avouer à lui-même qu'il n'y a pas d'autre solution que d'en finir avec le système économique actuel, qui nous mène à notre perte.

Mr Longet est aussi un objecteur de croissance qui s'ignore, même s'il est officiellement pour un "développement durable" assez radical et finalement peu éloigné de la décroissance (la bataille sémantique n'a que peu d'importance).

De toute façon, le constat fait peur : nous nous gavons et nous gaspillons alors que des millions crèvent et que la planète suffoque, et une bonne partie de nos politiques continue de penser que la "science" va nous sauver et résoudre tous nos problèmes (OGM, nucléaire, etc.).

Cet aveuglement scientiste se double étrangement chez certains (comme Mr Souaille) d'une surdité effrayante à ce que disent d'autres scientifiques, ceux du GIEC (et tous les climatologues/glaciologues sérieux sur terre), à savoir que nous ne pouvons pas continuer ainsi, et qu'il nous faut CHANGER nos modes de vie, sans quoi nous courrons à notre perte. La recherche fondamentale est intéressante, mais comment peut-on s'intéresser à ces expériences et continuer à contester les conclusions des milliers de spécialistes mondiaux du climat?

Je suis définitivement du côté de Mr Longet. Nous devons avant tout résoudre les besoins fondamentaux de l'humanité. Celle qui crève en Haïti sous les cyclones, en Inde dans les inondations, de faim en Afrique, etc. Car nous portons une lourde responsabilité dans leurs malheurs, ne serait-ce que par notre absence de solidarité et notre regard tourné vers un gigantesque tunnel à protons alors que l'autre moitié de l'humanité crève la gueule ouverte... peut-être bien en raison même de nos excès.

Écrit par : Sandro Minimo | 11/09/2008

Puissamment raisonné,comme d'habitude, Sandro Minimo.
Je vous signale à tout hasard que c'est grâce à la connerie du CERN (d'où est parti internet) que vous pouvez publier les conneries que vous venez de publier.

:o)

Écrit par : Blondesen | 11/09/2008

Si nous suivons la logique de Sandro Minimo, il faut donc renoncer à toute recherche et avancée technologique tant qu'il y aura la faim dans le monde, les cyclones, etc. Et il faudrait battre notre couple pour la désertification du Sahara (faite il y a très longtemps par les autochtones). Nous devrions peut-être nous culpabiliser de la météorite qui a fait disparaître les dinosaures. C'est encore un coup de la technologie et de la politique européennes...

La recherche doit se poursuivre en même temps que des solutions sont recherchées pour combattre la faim. L'Europe, il n'y a pas si longtemps, connaissait la famine. L'émigration d'une partie de nos concitoyens vers l'Amérique en était une conséquence. La technologie - donc la recherche - a donné de nouvelles manières de cultiver pour nourrir tout le monde, même si aujourd'hui on voit les points faibles de la culture extensive et des pesticides. L'humain apprend de ses erreurs. Sans technologie, nous ne serions même pas là à penser à ceux qui ont faim, car ceux qui auraient faim seraient en l'occurrence nous.

Nous ne sommes pas responsables de la désertification du Sahara. Nous ne sommes pas responsable des cyclones, ni des aléas climatiques depuis des milliers d'année qui ont fait de certaines régions des semi-déserts où règne la famine.

Opposer la recherche et les 6 milliards de $ du LHC à la famine, en sachant que ces 6 milliards ne donneraient que 6 $ par habitant vivant de moins de 1$ par jour, c'est juste dérisoire. La culpabilisation, le manichéismes, ne sont pas des arguments socio-politiqes sérieux.

Ah, cette mentalité du OU/OU: ou la recherche, ou la faim. A quand le ET/ET: et la recherche, et la faim? Histoire de sortir des systèmes binaires des gentils et des méchants.

Écrit par : hommelibre | 11/09/2008

¨M. LONGET...pardonnez notre insolence, mais nous ne partageons pas votre point de vue...

pour vous donc, IL FAUT OPPOSER La Recherche/Développement à l'Aide Humanitaire ?

L'un et L'Autre ne sont-ils pas compatibles...?
Que reprochez vous au monde scientifique...de ne pas se soucier des retombées pratiques des expériences qu'ils dirigent...!!??
Mais enfin, à quoi donc servez-vous ...vous autres politiciens ...?

Vous semblez confondre le CERN et les diff. agences de l'ONU-OMS...

Écrit par : david | 11/09/2008

hum hum... bien sûr il s'agissait de battre notre "coulpe", pas notre "couple"... notre coulpe, pas non plus notre poulpe, ce n'est pas bien de battre son poulpe quand le méchant trou noir nous menace...

Écrit par : hommelibre | 11/09/2008

Tu t'en fais des soucis "hommelibre" juste pour une faute de frappe.. De libre tu n'en as rien, t'es complètement esclave de ta bêtise (et encore je pèse mes mots..)

Écrit par : Hilare | 11/09/2008

Tiens, quelqu'un a réagi! J'attendais Blondesen, bon c'est Hilare. J'aime être précis quand le sens est dévié. Si c'est cela qui vous dérange, plus que mes arguments, je vous propose de pesez vos mots avec une balance quantique. "Vous reprendrez bien une tranche de mots? Disons, 500 grammes ça vous va?"

Écrit par : hommelibre | 11/09/2008

M. Souaille pense probablement qu'il suffit de taxer quelqu'un d'obscurantiste pour devenir lui-même quelqu'un d'éclairé. Ben... c'est raté M.Souialle.

Que vous étiez éclairé ne fut pas vraiment mon impression un jour en vous lisant pour la première fois. Que vous étiez par contre médiocre je n'ai pu le constater que par la suite, quand vous m'avez censuré par deux fois, prétextant pour la première avoir effacée par mégarde ma réponse. Pour la deuxième vous fûtes moins hypocrite, n'est-ce pas?

Je me suis intéressé alors a vos différentes contributions (et vos petites querelles) et pu constater que finalement il n'était pas si grave d'être censuré par un personnage si médiocre. C'est sans rancune M. Souaille, je voulais juste vous faire savoir que ce n'est pas avec de tels agissements que vous aller duper les gens, exception faite bien sûr de certains piètres personnages qui grouillent dans ce site.

Écrit par : Lúcido | 11/09/2008

Avant d'avoir la prétention de comprendre quoi que ce soit, il faut savoir déjà écrire "peser" au lieu de "pesez" "hommelibre".

T'as vu? C'est pas si difficile que ça que d'être mesquin et petit? Hein?

Écrit par : Hilare | 11/09/2008

Une seule chose est certaine . ce n'est pas ce genre de texte qui font avancer l'humanité aussi je retourne à mon étude des "Confessions de St Augustin" qui avec ce texte esquissait les bases de l'individualisme. Ce n'est pas rien contrairement à bêlante de Longet. La vieille médiéviste que je suis ne se contentera jamais d'affirmations prétendues bien pensantes alors que ne sont que le catalogue du vide politique qui agite certains.

@Sandro,
Le chemin de l'enfer est pavé de bonnes intentions et c'est toujours au nom de bonnes intentions que l'humanité a commis le pire. Le texte de Longet n'est pas un questionnement mais l'affirmation d'une cencure qui ne lui déplairait pas et dans ce sens je ne peux en aucun cas soutenir cet écris.
Il faudra à l'occasion que l'on m'explique, bien expliqué, ce que veut dire durable, développement durable, architecture durable, économie durable... car J'en ai marre des mots fourre tout qui ne sont que des cache misère de la pensée.

Les bâtisseurs de cathédrales construisaient pour l'éternité et vous que construisez vous pour l'éternité Monsieur Longet ? (je dois rappeler pour qu'il n'y ait aucun mal entendu que je suis athée et seul le système politique de l'église catholique romaine m'intéresse.)

Écrit par : Rita Cadillac | 11/09/2008

Une médiéviste qui se pare du pseudo d'une strip-teaseuse, vous m'intriguez très chère.
Quand à Lucido, la bave comment on dit, doit être un peu mieux argumentée pour atteindre son objectif, colombe ou crapaud. Il est précisé dans mon blog que les commentaires sont modérés. Donc relus avant publication et le cas échéant censurés.

Écrit par : Philippe Souaille | 11/09/2008

Puisque René Longet nous fait l'amabilité de nous accueillir tous dans son blog (d'ailleurs nous devons lui et moi reparler du CERN demain matin, sur les ondes de Radio Cité dans l'émission de Décaillet) je voulais redire ici qu'il m'avait habitué à plus de discernement.
Quant à M. Minimo, je ne suis pas un objecteur de croissance qui s'ignore, je dis que la croissance est forcément limitée par les ressources. Et qu'il nous faut trouver d'autres formes de croissance, tout en apprenant à mieux réguler le système. Oui à la libre concurrence, car c'est la plus performante, mais dans les directions où on l'autorise et où on l'induit par une intervention de l'Etat, qui sur ce point doit être coordonnée mondialement.
D'autres formes de croissance, donc d'échanges économiques, cela peut être par exemple d'aller se faire masser deux fois par semaine plutôt que de rouler en 4x4 en ville, comme dit David Hiler. C'est aussi optimiser l'utilisation des ressources et en trouver de nouvelles, grâce à la science.
Je ne nie pas qu'il y ait un problème climatique ni qu'il faille l'étudier. Je dis juste qu'il faut rester objectif et conserver une approche lucide, sans sombrer dans l'hystérie idéologique. Mais préciser cela, aux yeux de certains, n'est-ce pas M. Minimo c'est déjà totalement politiquement incorrect.

Écrit par : Philippe Souaille | 11/09/2008

"Une médiéviste qui se pare du pseudo d'une strip-teaseuse, vous m'intriguez très chère."
Monsieur Souaille, ça me rappelle les cours de Droit romain du Professeur Kaden à l' Uni de Genève (années 60), cet air gourmand quand il nous apprenait que "Théodora, l'épouse de Justinien, était... était... une "gourrrgandine"... mais elle a fortement contribué a...", aaah cette façon de rouler les "r" de "gourgandine" et l'émerveillement de ce vieux monsieur très savant devant ce que les gourgandines peuvent apporter aux hommes de bien...
Vous avez quelque chose contre les strip-teaseuses, vous ?

:o)

Écrit par : Blondesen | 11/09/2008

>je dis que la croissance est forcément limitée par les
>ressources. Et qu'il nous faut trouver d'autres formes de croissance,

Vous vous contredisez en l'espace de quelques mots. Toute croissance économique est dépendante des flux de matière physique. La suite ci-dessous.

>tout en apprenant à mieux réguler le système. Oui à la libre concurrence, >car c'est la plus performante, mais dans les directions où on l'autorise
>et où on l'induit par une intervention de l'Etat, qui sur ce point doit
>être coordonnée mondialement.

Pourquoi la libre concurrence est-elle la plus efficace, pourquoi pas plutôt la coopération et la solidarité? Pour moi, ce sont vos oeillères idéologiques qui parlent... Parce que dans la nature, il y a autant de compétition que de coopération, et ça les économistes qui ont établi les dogmes libéraux l'oublient trop souvent.

>D'autres formes de croissance, donc d'échanges économiques, cela peut
>être par exemple d'aller se faire masser deux fois par semaine plutôt que
>de rouler en 4x4 en ville, comme dit David Hiler.

Là-dessus, on est d'accord. Il y a évidemment des choses qui vont croître et d'autres qui vont décroître. La décroissance n'est évidemment pas forcément la décroissance de TOUT, pour TOUS. C'est surtout un mot qui vise à casser le mythe de la croissance, qui pousse au "toujours plus". C'est pour briser l'approche économiste du monde qui veut quantifier, alors que nous devrions rentrer dans une approche qualitative.

À partir de là, il faut voir ce qui peut encore croître sans faire augmenter la consommation de matière. Les massages deux fois par semaine, pourquoi pas, sauf si l'huile de massage provient par exemple d'arganiers plantés en Afrique et que 80% de la population occidentale se met à en consommer pour des massages 2 fois par semaine... là on se retrouvera face à un problème de ressource et de transport de cette ressource.

Et évidemment, si ces salons de massage sont en périphérie, accessibles uniquement en voiture, vous rajoutez des trajets 2 fois par semaine. Alors des massages "de proximité" à l'huile de colza (beurk!), pourquoi pas...

Pareil pour l'économie dite "de services", qu'on a tendance à croire moins polluante que les mines de charbon de l'époque de Zola. En réalité, la profusion d'ordinateurs et d'objets électroniques en tout genre est une source gigantesque de pollution et de consommation d'énergie (et d'électricité). Les black-out en Californie étaient dûs à l'économie de "services".

Un exemple : les services liés à la téléphonie, par exemple, semblent en apparence peu polluants. Mais c'est oublier que tout le travail des employés d'Orange ou Sunrise repose sur la multiplication de téléphones portables, qui sont composés de milliers de petites pièces de minerai parvenant des 4 coins du monde, affinées, travaillées, moulées, soudées, miniaturisées. Ca demande une énergie phénoménale. Cela montre bien que nous ne pouvons pas nous passer d'énergie et de matériau pour la croissance!

Pour prendre un autre exemple (puisque je me rappelle que vous critiquiez l'idée de "Ras la Fraise"). Le libéralisme économique repose entièrement sur l'idée des avantages comparatifs de Ricardo, qui pousse à faire circuler des produits à travers toute la planète. Ceci n'est possible qu'à grand renfort d'énergie. Or toutes les énergies sont polluantes (même le solaire demande du silicium et des batteries polluantes pour stocker l'électricité). Notre système REPOSE sur le transport, donc sur l'énergie bon marché et sans souci de pollution. Or l'énergie va devenir rare et chère dans le prochain siècle, en plus d'être forcément polluante... donc on ne s'en sort pas.

Tant que nous vivons dans un système où tout est basé sur l'augmentation permanente des richesses, nous nous dirigeons dans le mur. C'est pourquoi nous devons AU PLUS VITE repenser complètement notre système et questionner TOUTES nos activités, les mettre sur la place publique, dans le débat démocratique, et se demander si vraiment elles sont nécessaires à notre bien-être et à notre vie. Franchement, à part pour des raisons médicales, a-t-on besoin de massages 2 fois par semaine?

Cela ne veut pas dire qu'il faille tout arrêter, mais que nous avons l'obligation morale de réfléchir à ce que nous faisons. Que ce soit des choses que je condamne souvent comme rouler en 4x4, prendre l'avion à tout bout de champ, manger de la viande à tous les repas, consommer des gadgets électroniques... mais aussi la nécessité de dépenser des milliards dans une méga-machine potentiellement (selon certains) risquée ou de développer la transgénèse dans l'alimentation, le nucléaire, etc.

La décroissance et l'anti-productivisme pousse d'abord à se demander quoi produire, pourquoi le produire, dans quel but et si cela ne crée pas trop de nuisances par rapport aux services rendus... Par exemple, plutôt que de dialoguer en consommant de l'électricité sur nos ordinateurs respectifs à travers des serveurs allumés en permanence, ne devrions-nous pas plutôt nous retrouver pour dialoguer "en direct" de toutes ces choses?

Les problèmes que nous pose la crise écologique (j'y inclus la question énergétique) nous obligent à penser à rebours du monde actuel et à réfléchir aux vrais besoins de l'humanité, avant de se demander comment nous allons nous mettre à répondre à une demande croissante qui ne correspond à aucun besoin réel.

Cela dit, si vous me posez la question personnellement, je pense que cette méga-machine du CERN fait partie des choses que nous ne devons pas sacrifier, tout comme monter des opéras de Wagner, organiser des grands événements sportifs ou culturels ou comme poursuivre la recherche médicale ou scientifique en général. Mais ça n'empêche pas de pouvoir en DISCUTER démocratiquement et de mettre les choses sur la table, et non de laisser les scientifiques seuls décider de faire ce qu'ils veulent dans leur coin, sans contrôle démocratique... surtout lorsque dans un cas comme celui du CERN, certains craignent un danger de disparition complète de notre planète (cela ne mérite-t-il pas au moins qu'on mette les choses au point?). Tout comme nous devons mettre au point les questions climatiques et enfin expliquer clairement pourquoi nous devons tous agir vite!

>Je dis juste qu'il faut rester objectif et conserver une approche lucide,
>sans sombrer dans l'hystérie idéologique.

Qu'est-ce que cela veut dire? Vous pensez vraiment que les climatologues ne sont pas objectifs? Vous pensez vraiment qu'il y a "hystérie idéologique" lorsque 2500 scientifiques du monde entier (qui viennent de pays défendant des intérêts complètement différents) se réunissent et se mettent d'accord sur des observations scientifiques et disent à l'unisson qu'en l'état de nos connaissances, il y a une urgence absolue à agir?!

Je pense effectivement que ce débat larvé n'a pas été résolu au grand jour et qu'il faut (tout comme pour bon nombre de nos activités) organiser des grands débats, des grandes émissions de TV (comme pour le SIDA dans les 90's), des débats dans les médias, sur les places publiques où des scientifiques viennent expliquer ce qui se passe avec le climat et la crise écologique en général, où en sont les connaissances, quelles sont les inconnues, les marges d'erreur et...trouver ensemble des pistes d'action!

La démocratie et le peuple doit se réveiller et prendre en main ces débats!

Écrit par : Sandro Minimo | 11/09/2008

Heureusement qu'on voit des gens de gauche plus honnêtes que ce qu'on voit, entend avec l'auteur de ce billet ou les actes et discours d'un Beer.

Écrit par : Micheline Pace | 11/09/2008

"Contrairement à ce qu'on croit, à gauche, depuis les Lumières - que je considère comme des crétins -, l'homme n'est pas gouverné par sa raison, mais par son affectivité. C'est pourquoi il est si difficile de le faire changer d'avis !"

Faut-il conclure que tu es gouverné par des profondes frustrations et des abyssales jalousies? Et qu'il y a pas espoir que tu t'améliores un jour? T'es à plaindre. Allez courage!

Écrit par : Hilare | 11/09/2008

Lucico, si tu veux être publié chez Philippin il t'en faut de la bave. Celle du genre qu'il distille un peu partout où il va. De la bave argumentée stp. Aux raz de pâquerettes, un peu comme:

", la bave comment on dit, doit être un peu mieux argumentée pour atteindre son objectif , colo"

Hahaha!!! Un vrai rigolo ce Philippe.

Écrit par : Hilare | 11/09/2008

"Une médiéviste qui se pare du pseudo d'une strip-teaseuse, vous m'intriguez très chère."

Moi ce qui m'intrigue davantage est plutôt comment une soi disant médiéviste, donc en principe quelqu'un de cultivée, peut écrire des pareilles bêtises. S'agit peut être d'une vraie vieille strip-teaseuse, encore que j'ai connu des belles du métier pas bêtes du tout, du moins a ce point.

Écrit par : Hilare | 11/09/2008

Petit Nicolas a dit:

"Le CERN.. .. .. .. .. .nous rapproche du big bang."


T'es très fort Nicolas, surtout si on considère que t'es de gauche..

Écrit par : Hilare | 11/09/2008

L'accélérateur de particule du CERN, à permis de mettre au point des technologies de dépistages précoce du cancer.

D.J

Écrit par : D.J | 11/09/2008

" 850 millions d’humains qui ne mangent pas à leur faim
• 815 millions qui sont analphabètes
• 1,1 milliard qui doivent vivre avec moins d’un $ par jour
• 1 milliard sans véritable toit
• 1,6 milliard sans accès à de l’eau potable et à l’assainissement
• 2 milliards sans accès à des soins de base…"

Les problèmes que vous évoquez,ne sont pas dû à un manque de moyens,mais à des politiques stupides des gouvernants et à un gaspillage volontaires de ces derniers.les budjets alloués pour le LHC du CERN,ne sont en rien responsable des malheurs de la planète.

D.J

Écrit par : D.J | 11/09/2008

Les budgets du Cern ont été votés (et âprement discutés) par tous nos gouvernements démocratiquement élus européens. Alors bien sûr si pour vous la démocratie, c'est le comité de quartier du centre de loisirs du coin, on a un problème.
Quant à moi, tous ces gens qui se permettent de critiquer les copains à tort et à travers sans dire leur nom me cassent les pieds. Passe encore lorsqu'il s'agit d'une personne qui fournit des informations importantes ou un point de vue original qui mettrait sa carrière en danger, mais si c'est juste pour insulter ou pour répéter la même propagande déjà amplement lue et discutée, cela ne sert à rien.
Un détail encore, savez vous que l'on peut mettre n'importe quel nom et n'importe quel adresse de couriel pour signer un commentaire dans ces blogs? Y compris celles de quelqu'un d'autre ? Cela pose tout de même un certain nombre de problèmes, d'autant que l'adresse IP est également aléatoire. Si je me déplace avec mon portable, si je vais poster dans un centre internet où si je passe par un serveur, elle change, donc le farceur n'est pas identifiable.

Écrit par : Philippe Souaille | 11/09/2008

Bravo à tous,

Vous lire est un délice,

Merci

Sigma

Écrit par : Sigma | 12/09/2008

@Hilar,

Rita Cadillac n'était pas une "belle de nuit", mais la femme d'un metteur scène de théâtre très populaire durant les années 60 70, Pierre Seller et j'ai eu l'infini bonheur d'assister à l'un de ses spectacles durant lequel non seulement elle se déshabillait mais disait tout haut ce que les femmes de sa profession pensent tout bas des spectateurs petit bourgeois venus les "guigner". Or votre réflexions est de ce acabit... petite bourgeoise et sexiste.

Mais je crois que chacun se fait une idée fausse sur les médiévistes... L'étude de cette période est une cure remise en perspective de tous les poncifs dont nous sommes les porteurs trop souvent inconscients d'ailleurs.

Écrit par : Rita Cadillac | 12/09/2008

"Faut-il conclure que tu es gouverné par des profondes frustrations et des abyssales jalousies ? Et qu'il y a pas espoir que tu t'améliores un jour? T'es à plaindre. Allez courage!"

Ben non, faut pas :o)

Écrit par : Scipion | 12/09/2008

Je trouve surprenant qu'un homme politique, qui par essence se doit de penser au futur, tant en ce qui concerne problèmes que solutions envisageables, puisse avoir à ce point la tête dans le sac.
Je ne rappelerai pas tout ce que la physique des hautes énergies a apporté indirectement à l'humanité ces dernières décennies. J'invite simplement les sceptiques à se réfèrer au site web du CERN et de lire l'article particulièrement instructif intitulé:
"A quoi sert la recherche fondamentale? Les bénéfices de la science fondamentale"
Je développerai juste un point qui me semble essentiel. Vous signalez un certain nombre de défis auxquels l'humanité va devoir faire face. En y regardant de plus près, tous sont plus ou moins liés au déficit prévisible a moyen terme de l'énergie d'origine fossile. Et si l'un des buts de la recherche en physique des hautes énergies pratiquée au CERN était de résoudre ce futur problème? Serais-ce stupide? Pas que je sache!
Bien que comparaison ne soit pas raison, je vais me hasarder a en faire une. Le budget annuel du CERN alimenté par une vingtaine de pays représentant environ 400 millions d'habitants est d'environ 1milliard de CHF (2,5.- CHF/hab soit l'équivalent de 10 cigarettes). Dans le même temps, l'Euro-millions distribue aux gagnants du premier rang 1,25 milliard.
Et autant me semble t'il à ceux des autres rangs.... T'as pas une clope mon frère? (A fumer tranquillement avant d'aller voter).

Écrit par : Darou | 13/09/2008

"Je trouve surprenant qu'un homme politique, qui par essence se doit de penser au futur..."

Ca, c'est la théorie... Par nature, le futur de l'homme politique, c'est la prochaine échéance électorale...

Écrit par : Scipion | 13/09/2008

Monsieur Longet, vous le savez, c'est le prix à payer pour prouver que Dieu n'existe pas.
Je pensais avoir en commun, avec les socialistes et les communistes, cette idée, athée, que Dieu n'existe pas.
Visiblement, vous, n'êtes pas de cet avis, vous aimeriez que l'on reste au stade d'avant, bête, sans connaissance, sans preuves, sans arguments.
Selon vous, on serait restés à "la Terre est plate", malgré Archimède...pour la simple raison que cela coûte de l'argent.
A voir ce que les socialistes font avec l'argent, on a vraiment envie qu'il soit dépensés à n'importe quelle fin, sauf les vôtres.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/09/2008

Obscurantiste ? écrit Philippe Souaille...Criminel ?

CERN: une Indienne se tue par peur de la fin du monde
Une adolescente indienne s´est suicidée mardi par peur de la fin du monde provoquée par la mise en route de l´accélérateur de particules du CERN, rapporte jeudi la presse locale.
Elle a avalé des médicaments la veille de l´expérience et n´a pu être réanimée.

- le 11 septembre 2008, 10h47
Le Matin Online & les agences

Chayya Lal, âgée de 16 ans et habitante de l´Etat du Madhya Pradesh s´est donnée la mort après avoir vu des reportages à la télévision selon lesquels l´expérience menée par le CERN à Genève annonçait l´imminence du "Jugement dernier", selon des journaux indiens.

La jeune fille a apparemment avalé des médicaments mardi, a été hospitalisée, mais les médecins n´ont pas pu la ranimer.

"Chayya nous avait demandé maintes fois si la fin du monde était proche, comme le racontait la télévision", a témoigné son père au journal Hindustan Times. "On lui avait dit de penser à autre chose et de ne pas avoir peur d´une catastrophe", a-t-il ajouté.

Cependant, d´après le journal, la police locale aurait quelques doutes sur les véritables raisons du suicide de l´adolescente et se serait engagée à ouvrir une enquête.

Le plus grand instrument de physique au monde, le Grand collisionneur de hadrons LHC, a été mis en route avec succès mercredi, dans le but de recréer les conditions d´énergie intense des premiers instants de l´univers.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/09/2008

Que nous dit la Loi ?

Art. 158 du Code pénal suisse.

«Celui qui aura jeté l’alarme dans la population par la menace ou l’annonce fallacieuse d’un danger pour la vie, la santé ou la propriété sera puni de la réclusion pour 3 ans au plus ou de l’emprisonnement» et subsidiairement au sens des art.115 et 117 du Code pénal suisse (incitation au suicide, homicide par négligence)...

Un homme averti en vaut deux ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/09/2008

Là Victor, vous faites mouche! ... sans commentaire .... en plein dans le mille

Écrit par : hommelibre | 13/09/2008

Je crains fort que le fils Bertossa s'opposera, par principe et idéologie, à toute mise à l'enquête, de la part du Procureur Général, Daniel Zappelli...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/09/2008

"Monsieur Longet, vous le savez, c'est le prix à payer pour prouver que Dieu n'existe pas."

Foutaises! Au mieux, on comprendra un peu mieux le Grand Bang.

Et alors? Ca nous dit pas d'où il vient! Et ça nous prouve pas que Dieu a créé le Big Bang.

Écrit par : salut | 13/09/2008

En tous les cas je suis très surpris qu'un politicien aguerri ne sache pas que la recherche fondamentale a permis entre autres des découvertes technologiques médicales qui aident à soulager la souffrance des humains...

Écrit par : hommelibre | 13/09/2008

Le CERN,va t'il faire exploser le monde? selon le titre du billet.

L'auteur n'pas vraiment pris la peine de se documenter sur le phénomène trou noir.Car si la fin du monde devait se réaliser à cause d'un trou noir,il ne peut en aucuns cas faire exploser la Terre,vu qu'un trou noir exerce une forte force gravitationnel qui attire tous se qui se trouve dans l'horizon des évenements,c'est à dire au point de non retour.

D.J

Écrit par : D.J | 13/09/2008

René Longet, le Paco Rabanne genevois et socialiste !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/09/2008

Une petite réflexion complémentaire pour tous ceux qui ont écrit ici que l'on dépensait des sommes faramineuses dans le CERN:

Le CERN est un institut de recherche où (quasi) tous les pays du monde ont accès. Dès lors, pour un projet comme le LHC, il convient de comparer non pas le coût total du projet mais une portion représentative de l'engagement de ce pays à ses propres investissements dans d'autres domaines. Dans le cas de la suisse, voici ce que l'on peut dire.

Au total, le LHC aura coûté un peu moins de € 4 mia. Plusieurs grands pays (USA, Allemagne, France) on payé des parts importantes du projet (~15-20%). Dès lors, il reste 20% à partager entre les pays contributeurs principaux. On peut clairement supposer qu'il y en a plus de 20. Ainsi, si l'on considère que la suisse est un de ces vingt pays, on peut aisemment considérer que le LHC aura au maximum coûté CHF 60 mio à la suisse.

60 mio, ce n'est pas rien en effet. Mais c'est un projet sur 15-20ans. Cherchons un autre projet suisse, d'envergure, qui se réparti sur 20 ans... tiens, j'ai trouvé: le renouvellement des avions de combats suisse. Combien ça coûte déjà ça? ah oui, CHF 2 mia, 33% la contribution au CERN.

Par conséquent, il me semble ridicule de critiquer le coût du CERN...

Écrit par : Nicolas | 15/09/2008

Très utile, bien d'avoir comparé au coût des avions de combat. Dont en plus on sait qu'ils ne serviront quasiment à rien sinon à faire joli. Dans la configuration de l'Europe actuelle, cet argent aurait mieux servi ailleurs.

Écrit par : hommelibre | 15/09/2008

Publié sur le Blog de Monsieur Stauffer

J'habite à Onex je suis scandalisé par la déclaration de René Longet ce soir dans le journal de Léman Bleu!!!

M.Longet Maire d'Onex et président de Canal Onex déclare: condamné par Berne ce n'est pas grave TVB nous modifierons deux virgules dans le réglement, that it!

Monsieur Longet si d'aventure vous lisez ce message en votre qualité de Magistrat faire ce genre de déclaration après avoir été condamné par la plus haute instance Suisse est une honte! Il faut absolument que les onésiens connaissent cette facette de votre comportement! Je n'avais pas voté pour Stauffer, mais une chose est sûre mon vote lui est acquis à l'avenir, finalement c'est exactement le genre de politicien qu'il nous faut à Genève ou à Onex! Avec du courage, ce qui visiblement vous fait défaut!

Alain
zone villa à Onex

Écrit par : Alain | 15/09/2008

Pour avoir suivi votre déclaration sur Léman Bleu, je suis d'accord avec "Alain" !

Honte à vous !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 15/09/2008

Facile, trop facile l'insulte, quand on n'ose même pas dire son nom. Sachez que réponds volontiers à deux conditions: 1) qu'on respecte un minimum de politesse 2) qu'on s'avance à visage découvert. Tout message anonyme se disqualifie lui-même et se destine automatiquement à la poubelle. A bon entendeur.... René Longet

Écrit par : LONGET | 16/09/2008

M. Longet, au-lieu de répondre à je-ne-sais-quel-anonyme, pouquoi ne prendriez-vous pas le temps pour répondre à quelques points intéressants relevés par vos lecteurs? Il me semble que nous pourrions tous gagner à comprendre pourquoi vous avez pris position de manière si forte face à ce dossier du CERN?

Écrit par : Nicolas | 17/09/2008

Réponse à Nicolas.
Je réponds très volontiers à ce correspondant. Je n'ai rien contre la science, le CERN etc. Mais j'ai quelque chose contre ce qu'il faut bien appeler la foi en la science,conçue comme une baguette magique ou une planche de salut automatique.
Je ne crois pas que l'on peut dire que toute direction de recherche est bonne par principe, parce que le hasard ferait qu'il y aurait des retombées positives de toute façon, et qu'on ne saurait encore dire lesquelles.
Je crois par contre que l'on peut organiser des compétences et des capacités en fonction de volontés clairement exprimées. Exemple. En 1961, exaspéré par l'avance qu'avait pris l'URSS dans la conquête de l'espace, le président Kennedy avait fixé pour objectif aux scientifiques de son pays de placer un Américain sur la Lune avant la fin de la décennie. Un immense effort s'ensuivit et en 1969 le but était atteint.
J'accepte que les Etats européens cotisent au nom de leurs peuples pour que le CERN aille plus loin dans l'exploration de l'inconnu. Mais je n'aime pas qu'on vienne me dire que cela sera certainement bénéfique sans que l'on sache le moins du monde dans quel sens et en quoi. Je ne nie aucunement que ce programme de recherche est passionnant. Je veux juste le mettre en perspective avec toutes les questions scientifiques et tous les besoins sociaux actuellement PRIORITAIRES à mes yeux.
Par exemple de pouvoir dessaler à bon marché l'eau de mer, de pouvoir disposer de capteurs solaires à haute performance et bas coût pour enfin se libérer du joug du pétrole, de pouvoir reconstituer des sols désertifiés et dégradés dans le Tiers Monde, etc.
Le CERN étant financé par les Etats et les programmes décidés par les élus politiques - soit les gouvernements des Etats membres - je ne vois pas pourquoi on n'aurait pas le droit d'en débattre. Apparemment lancer un pavé dans la mare c'est s'exposer à se faire insulter. J'apprécie d'autant plus que Nicolas argumente et entre en matière sur un questionnement qui doit en démocratie pouvoir se faire!! Ceux qui râlent contre la remise en question des automatismes de la recherche sont les premiers qui exigent plus de démocratie et moins de technocratie. Alors acceptons de débattre. C'est tout ce que je souhaite.

Écrit par : Longet | 18/09/2008

Merci M. Longet pour votre réponse. Je comprends enfin la nuance que vous cherchiez à établir et je pense qu'il y a effectivement du vrai dans le problème que vous soulevez. Malheureusement, pour l'heure je reste fortemment attaché à la beauté de la recherche du CERN. Mais peut-être que mon opinion évoluera avec le temps ...

Écrit par : Nicolas | 18/09/2008

Répondre à un correspondant parce qu'il signe Nicolas me paraît tout aussi niais que les réserves exprimées sur le projet du CERN, Philippe Souaille en donne les raisons dans une de ses interventions plus haut. Quant à moi, je suis heureux (et oui!) de ne pas avoir droit à une réponse.
Devrions-nous être fiers qu'un politicien local aussi se prononcer publiquement (et en signant de son nom) à un projet scientifique d'envergure mondiale? Onex va-t-il remplacer Genève dans l'énumération des capitales les plus connues du monde?

Écrit par : Mère | 26/10/2008

Correction: "qu'un politicien local éminent ait le courage de se prononcer" Mille excuses.

Écrit par : Mère | 27/10/2008

Je suis un LONGET poète de france , voyez nos enfants sont grands et beau .La vie est de plus en plus longue que l'on dit ? le squelette lui tiendra t'il longtemps ce poids de cher ? ou mal de dos mal de ci et dela en font un quotidien .Oui Monsieur LONGET a raison , regardez vous dans une glace ? de nos jours qui peut dire de ne pas manger de cachets ou autre médicaments ?pour croire que l'on peut vivre trés vieux .Alors pourquoi de nos jours la plupart des centanaires qui devraient être ^parmi nous aujourd'hui sont morts du cancer HIER et demain malheyreusement ce cera vous ! moi et les autres ;Alors oui arrêtons cette polution prodiqué par les riches pour les enrichir encore plus .Pauvres cons que vous êtes tous regardez vous en face demain votre enfant mourra jeune si aujourd'hui vous ne faites rien pour cette planète .Refusez la science car sur cette terre même la science médicale vous fait mourrir ! alors vivra tu vieus TOI plus que les autres .Merci Monsieur LONGET vous pouvez être notre sauveur si comme au US on trouve un OBAMA .A bon entendeur salut ,votre fin est proche a tous pour le conclure ouvrez votre pharmacie ? que de la merde si trouve , anti douleur = cancer , et oui on a rien sans rien et le reste ? bon choix .Bande de nul et d'ignorant lorqu'un homme vous ouvre le chemin vous en prenez un autre .Allez bonne nuit et dormez en paix ,pour combien de temps ????

Écrit par : longet | 06/11/2008

"tût-tût-tûûût-tût-tût-tûûût... accroche-toi au gyrophare, j'enclenche la sirène..."

:o)

Écrit par : Blondesen | 06/11/2008

... J'ai pas de smiley pour figurer mon expression... Mais le gyrophare me va très bien.... Blondie, vous avez bien pris la trousse de secours avec le matériel de décontamination?... :o))

Écrit par : hommelibre | 06/11/2008

"Que nous dit la Loi ?

Art. 158 du Code pénal suisse.

«Celui qui aura jeté l’alarme dans la population par la menace ou l’annonce fallacieuse d’un danger pour la vie, la santé ou la propriété sera puni de la réclusion pour 3 ans au plus ou de l’emprisonnement» et subsidiairement au sens des art.115 et 117 du Code pénal suisse (incitation au suicide, homicide par négligence)...

Un homme averti en vaut deux ..."

Eh bien les tribunaux ont dû avoir un boulot pas possible ces dernières années. Comment? Personne n'a été poursuivi pour les annonces fallacieuses de pandémie de grippe aviaire?

Sur le sujet, il est connu que la recherche de puissance est autrement plus importante que de permettre à toute l'humanité de vivre décemment.

Cf le sida.

Et la plupart des gens n'en on rien à faire que des nègres crèvent.

Écrit par : Johann | 06/11/2008

Le LHC est et demeure un risque pour l'humanité.
La démonstration d'Otto ROSSLER a mis en évidence qu'un mini trou noir ne pourra pas " s'évaporer à la Hawking " (évaporation de mini trou noir que par ailleurs aucun cosmologiste n'avait jamais confirmé).

Le risque de formation de mini trou noir est quasiment attendu par le CERN car il prouverait par ailleurs que notre univers ne compte pas 3 dimensions spatiales et 1 dimension temporelle mais 10 ou 11 dimensions comme le prévoit la théorie des cordes (Théorie émise par ... le CERN et que le même CERN qualifie de théorie spéculative dans son rapport de sûreté LSAG).

Quant au temps mis par le mini trou noir pour absorber la terre il ne sera pas de quelque fraction de seconde ou de 3 minutes comme sur la vidéo sur internet , mais de 40 à 50 mois selon Otto ROSSLER...

Écrit par : Photon | 15/11/2008

René est bien d'accord de consommer du courant électrique
français d'origine nucléaire. Mais il est résolument con-
tre les centrales nuclaire suisse. N'importe quoi.

René est d'accord d'adhérer à l'Europe. Mais quand Bruxel-
les indique que cela passera par une libéralisation du
marché de l'électricité, il devient blochérien. N'impor-
te quoi.

Et cette semaine, on apprend que René pratique allégre
ment le copinage. N'importe quoi.

Votez socialiste parquet et gauche caviar cet automne,
votez socialiste, le parti des nouveaux riches de Ge-
nève, qui dit n'importe quoi.

Écrit par : MUR | 11/09/2009

Que les "grand esprits et philosophes de salon de thé " observent ce qu'il se passe dans le monde et ils comprendront "peut-être" que le progrès n'est pas la
panacée de l'humanité mais un piètre pis-aller qui tente vainement de remèdier
à la démographie galopante mondiale et à l'épuisement conséquent des ressources naturelles. Qui peut encore croire que les états investissent des sommes colossales dans la recherche, uniquement pour comprendre les origines de l'univers ? !!! Si internet permet de communiquer et de s'exprimer, ce n'est
certainement pas lui qui nous fera vivre mieux et plus longtemps !

Écrit par : naifissime | 02/02/2010

Les commentaires sont fermés.