26/10/2008

Râler ou voter, faites votre choix

Je n’arrête pas, depuis que suite à un jugement du Tribunal Fédéral on peut de nouveau fumer dans les cafés et restaurants (ceux qui l’autorisent naturellement), de croiser des personnes protestant contre le vote populaire (pourtant massif) du 24 février dernier.
A écouter les râleurs et surtout leur nombre, on se demande qui donc a vraiment dit oui à l’interdiction de la fumée dans les lieux fermés. Où a donc passé cette large majorité du 24 février ? Partie en fumée ? En tous cas, entre la vox populi telle qu’elle se manifeste et le résultat sorti des urnes, il y a comme un fossé.
De même pour la Constituante. L’avis est unanime : une assemblée de vieux, même pas sûrs que ce seront des sages, de profs et de juristes déconnectés de la vie de tout un chacun, pas de jeunes, pas de femmes ou si peu... A croire que l’élection n’a pas eu lieu, ou qu’elle s’est déroulée en petit cercle et que la populationà qui on communique le nom des élus en découvre hébétée les résultats. Comme si électrices et électeurs n’avaient eu aucun rôle à jouer...
Un peu facile tout cela ! La plupart des femmes, des jeunes, des jeunes femmes qui m’ont fait savoir leur déception… m'ont avoué n’avoir pas été voter. Mathématique pourtant, si on laisse les autres décider à sa place, ça a de fort risques de ne pas aller dans la direction que l’on veut.
La leçon servira-t-elle ? Même si l’enjeu ne vous passionne pas, un peu de solidarité, entre jeunes, entre femmes, ce serait bien ! Râler ou voter, faites votre choix!

21:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

First!

Écrit par : first | 27/10/2008

Les absents ont toujours tort.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/10/2008

Mais pourquoi voter? La constituante? Ont a une constitution qui à fait ses preuves et qu'elle n'est pas respectée. Ont avait voté oui pour une aide complemantaire aux EMS, décision du peuple respectée et accompli?? Ont avait voté oui pour supprimer la cigarette dans les lieu publiques, décision du peuple respectée et accompli??. Ont avait voté oui pour l'égalitée hommes et femmes et y compris les salaires de toutes les citoyennes en général, décision du peuple respectée et accompli?? Ne me répondait pas que dans les Administrations est respectée, car la votation était valable pour tout le monde.
Notre gouvernement Fédéral décide lui tout seul presque en conclave ce qu'il fera avec notre argent et il apparait la fumée qu'il a décidé d'aider une entreprise privée de son marasme parceque c'est dans notre intêret??? ET néamoins ses dirigeants continueront à toucher des millions de prime pour avoir fait mal son travail. Il m'ai parait pas trop démocratique cette attitude.
Il nous rste seulement la possibilité de ne pas voter car souvent le resultat du vote n'est pas respecté. Trés antidémocartique. Alors devant une attitude presque dictatorial il nous reste seulement la possibilité de raler, vue qu'ont est en démocratie. La différence entre une dictature et une démocratie c'est que dans une dictature si ont rale ont nous mette en prison et dans une démocratie tel qu'on la vie ont peut raler tant qu'on veut ont ne nous écoute pas.

Écrit par : Diogenes | 27/10/2008

Parole de socialiste Mr Longet ?

Je trouve ça comique, car c'est bien le PS qui a pris l'habitude de reagir aux defaites avec amertume et de jeter le doute sur le resultat des urnes avec des arguments comme:

- C'est faussé par la campagne a millions de X.
- C'est a cause du populisme de Y.
- La press a donné plus de temps de parole a Z qu'a nous.

Et mefiez vous de vos appels aux abstentionistes. Vous avez l'air persuadé qu'ils voteraient a gauche, tous comme vous l'êtes pour les jeunes de 16 ans ou les residents étrangers... vous pourriez être très deçu.


AF

Écrit par : Alain Fernal | 27/10/2008

Le succès populaire de l'initiative ayatollesque de MM Bart et consorts est quand même tempéré par le fait qu'ils n'ont atteint que 0.6 % des voix avec leur liste à la constituante.

Le peuple en a assez de ces mollahs hygiénistes.

Une législation raisonnable est possible. Tel n'est pas le cas du projet du COnsiel d'Etat, qui croit encore que l epeuple genevois est massivement derrière les jusqu'au boutistes récemment désavoués par les urnes.

Écrit par : armand | 10/11/2008

Les commentaires sont fermés.