17/02/2010

Rentes : Dévaluation à froid

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000005093 StartFragment:0000002994 EndFragment:0000005057 SourceURL:file://localhost/Users/renelonget/Desktop/BLOG.doc

.


On se demande pourquoi le bon peuple ne fait plus confiance !

Voici un bon exemple. On vous vend le 2e pilier comme assurance sans faille qui vous permettra de dormir tranquille durant vos vieux jours. On inscrit dans le marbre de la constitution la garantie du maintien du niveau de vie.

Et un beau jour à Berne sous la coupole fédérale (là où on se fait berner, justement) une majorité d’élus modifient subrepticement le taux de change. Votre franc versé ne vaut du jour au lendemain plus que 80 centimes.

De qui se moque-t-on ? L’épargne forcée du 2e pilier dévaluée à froid ? Un vrai scandale. On a trimé toute sa vie, pour se faire avoir ?

Le même parlement qui a versé en une soirée 62 milliards à une banque pour couvrir des crédits spéculatifs en Amérique, dont 20 milliards ont été aussitôt perdus, fait passer à la caisse tous ceux qui se sont saignés pour se cotiser croyant dur comme fer dans la solidité des paroles des élus, dans la solidité de leur retraite.

Les socialistes ont dépisté le piège, récolté avec les syndicats les signatures nécessaires et vous permettent citoyennes et citoyens de passer à l’acte en disant un grand NON à cette razzia sur nos vieux jours.

21:46 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook