20/10/2010

Le 28 novembre un double non à la double peine

Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000003743 StartFragment:0000002652 EndFragment:0000003707 SourceURL:file://localhost/Users/renelonget/Desktop/BLOG.doc

Le but clairement affiché de l’UDC est de diviser. Par exemple entre Suisses et étrangers, faire de la couleur du passeport un élément déterminant de la vie, sacraliser les «vrais Suisses» et rejeter tous les autres.

Franchement, dans ce canton en particulier, qui n’a pas d’attaches avec d’autres pays, d’autres régions du monde? Où sont les «vrais Suisses»? De nombreux d’entre nous sont des naturalisés, des enfants de naturalisée, ont plusieurs passeports ! N’y a-t-il pas aussi de nombreux «étrangers» (le mot vient d’»étrange»...) qui s’impliquent dans la vie communautaire davantage que certains nationaux?


Version:1.0 StartHTML:0000000167 EndHTML:0000005240 StartFragment:0000002656 EndFragment:0000005204 SourceURL:file://localhost/Users/renelonget/Desktop/BLOG.doc

La dernière en date de l’UDC : un criminel étranger sera expulsé, dès qu’il a purgé sa peine! Cette logique est perverse. Cet étranger peut avoir de nombreuses attaches avec notre pays, avoir ses enfants à l’école, sa famille ici. Quand il aura payé sa juste peine, normalement, comme tout condamné, il doit pouvoir reprendre le cours de sa vie. C’est cela l’idée du droit pénal, depuis toujours. Or là, il aurait automatiquement droit à une 2e peine, l’expulsion sans discussion. Des années après... juste parce qu’il est «étranger», seule catégorie prise en considération.

Non franchement, on est en train de créer une absurdité. Laissons aux juges et à la police des étrangers de décider s’il faut ajouter à la peine pénale une fois subie une sanction administrative, à savoir l’expulsion. Peut-être oui dans certains cas, dans d’autres certainement non. Laissons-les décider en fonction de chaque cas, de chaque situation, toutes nécessairement individuelles et différentes. Les automatismes sont toujours dangereux.

Le crime doit être puni quelle que soit la nationalité du coupable. C’est là que l’effort doit être porté : sur une justice plus rapide, sur une meilleure exécution des peines, sur un meilleur soutien aux victimes. Même justice pour tous !

Quand l’UDC a proposé, voici quelques années, de transférer la compétence de la naturalisation au peuple, faisant de chacun l’évaluateur de son voisin, le peuple a dit non. Quand elle veut remplacer une appréciation faite par des humains par un

22:05 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

"Cet étranger peut avoir de nombreuses attaches avec notre pays, avoir ses enfants à l’école, sa famille ici."

Dans ce cas : naturalisation et on n'en parle plus.

"Même justice pour tous" dites-vous. Bien alors il faut ajouter même droits pour tous (de vote, d'être élu, de siéger dans un tribunal, d'être fonctionnaire de police, etc), de disposer de 2 passeports comme les étrangers naturalisés. Et je veux avoir - si je commettais un crime - le même droit qu'un étranger de pouvoir me réfugier dans un autre pays pour échapper à la justice suisse. Sur la base de cet exemple, je vois que vous ne pouvez qu'être d'accord avec moi.

Et puis il y a une façon très très simple d'échapper à l'expulsion. Mais sans doute n'y avez-vous pas pensé...

Écrit par : Johann | 21/10/2010

Je suis partisane du double non.
Toutefois, j'estime que la Suisse ne devrait pas avoir l'obligation de garder sur son territoire un être pervers condamné pour inceste, viol, pédophilie et homicide. Un tel individu restera enfermé à vie que ce soit dans une prison ou dans un asile psychiatrique. Ainsi, je ne vois pas pourquoi un état membre de l’UE ne prendrait pas en charge un de leurs ressortissants.

Écrit par : Estelle | 21/10/2010

Fort bien, mais pourquoi n'entend-on pas plus la voix des socialistes pour dénoncer la peine, double aussi puisque leur valeur intrinsèque est réduite de moitié par rapport à celle des hommes, infligée aux femmes musulmanes selon les préceptes coraniques?

Écrit par : Mère-Grand | 21/10/2010

Si l'UDC a pu lancer une telle iniative, c'est qu'il y a un malaise quelque part, peut-être du côté des peines de prison trop clémente, par ex, un dealer (étranger mais aussi national) arrêté en possession de drogues, risque très peu sur le plan de la punition disons de de 1, 3 à 6 mois, ce qui n'est pas dissuasif et cela permet la multi récidive. Pourquoi ne pas infliger une peine plancher de 18 à 25 mois pour la première infraction, cela serait plus efficace et mettrait le dealer à l'écart de son milieu et peut-être le ferait réfléchir. Il existe bel et bien un problème concret et pragmatique qu'il faut prendre en main et ne plus aborder le problème des multrécidivistes étrangers seulement sur le plan humanitaire car cela ne suffit pas et surtout ne règle pas ce problème.

Écrit par : Sirène | 21/10/2010

"Fort bien, mais pourquoi n'entend-on pas plus la voix des socialistes pour dénoncer la peine, double aussi puisque leur valeur intrinsèque est réduite de moitié par rapport à celle des hommes, infligée aux femmes musulmanes selon les préceptes coraniques?"

Parce que cela fait longtemps que les "socialistes" ont abandonné toute pensée critique face à cette idéologie totalitaire qu'est l'islam. Ils ne sont pas dérangés par le fait qu'effectivement une femme selon le coran vaut la moitié d'un mâle en matière de témoignage en justice et en matière d'héritage, et qu'elle a le "droit" d'être battue si elle refuse le service sexuel à son mâle.

Bientôt les étrangers auront plus de droits que le simple citoyen suisse. C'est déjà le cas pour les étrangers naturalisés. Mais sur ce sujet vous n'entendrez JAMAIS les "socialistes".

Le seul fonds politique qu'il reste aux "socialistes" c'est de s'opposer à l'udc, d'être en réaction aux propositions de l'udc. Quel honneur ils lui font et quel hommage ils lui rendent!


"La dernière en date de l’UDC : un criminel étranger sera expulsé, dès qu’il a purgé sa peine!"

Présenter l'initiative de l'udc comme ceci est un mensonge. Cela insinue que toute personne condamnée même pour un vol de bicyclette sera expulsée. Que dit le texte de l'initiative:

"Art. 121, al. 3 à 6 (nouveaux)
3 Ils (les étrangers) sont privés de leur titre de séjour, indépendamment de leur statut, et de tous leurs droits à séjourner en Suisse:
a. s’ils ont été condamnés par un jugement entré en force pour MEURTRE, VIOL, ou tout autre DELIT SEXUEL GRAVE, pour un acte de violence d’une autre nature tel que le BRIGANDAGE, la TRAITE D'ETRES HUMAINS, le TRAFIC DE DROGUE ou l’EFFRACTION; ou
b. s’ils ont perçu abusivement des prestations des assurances sociales ou de l’aide sociale."

On pourrait éventuellement discuter de l'effraction, sauf qu'il n'y a pas intérêt à garder des gens qui font métier des cambriolages. Les personnes cambriolées récemment, demandez-vous comment elles vont voter?

Écrit par : Johann | 21/10/2010

On sait depuis longtemps que "la prison est l'école du crime".

C'est d'autant plus vrai lorsque les détenus sont contraints à une promiscuité 23h/24h
(une heure de ballade dans la cour), avec 3,4 ou même 5 personnes par cellule.
De quoi voulez-vous que ces gens parlent :
- où sont les « bonnes affaires » ;
- comment ne pas se faire pincer ;
- comment répliquer à la police si l’on se fait prendre ;
- quels sont les avocats disposés à vous soutenir jusqu’au Tribunal fédéral.
(commis d’office, ces avocats sont rétribués par les contribuables)

Moins de 10% des détenus sont des Suisses (binationaux et naturalisés inclus).
Moins de 22% des détenus sont des étrangers résidant en Suisse.
Plus de 68% des détenus sont des étrangers qui viennent en Suisse et ne trouvent rien de mieux à y faire
que commettre des délits.

Dans leur très grande majorité, les étrangers établis en Suisse s’y comportent comme les Suisses.

Par ma famille (je ne suis Suisse qu’à moins de 25%), par mes relations personnelles
et par mon activité professionnelle, je peux affirmer que les étrangers établis en Suisse soutiennent l’initiative de l’UDC, sans aucune sympathie pour ce parti.
Ils ne comprennent pas solidarité factice qu’affichent les gens soi-disant de gauche pour la délinquance.

En réalité, ces soi-disant humanistes font preuve d’un véritable mépris envers ces étrangers délinquants,
en leur déniant la capacité de discernement sur les conséquences de leurs actes délictueux.

La police genevoise a arrêté 450 personnes pendant le 1er trimestre 2010,
donc avant le début de l'opération FIGARO, de pure esbroufe !

Avec une moyenne 5 arrestations par jour, tous motifs confondus,
il y a de quoi faire exploser Champ-Dollon, même avec 100 places de plus !

Bizarre : On constate que certains jours, il n'y a aucune arrestation !
Comme si les dealers (par exemple) partaient se mettre "au vert", laissant les camés en manque…

Voici les communiqués les plus chargés (10 à 15 personnes/jour) :

Jeudi 7 janvier 2010

Vendredi 8 janvier 2010

Samedi 9 janvier 2010

Vendredi 22 janvier 2010

Mercredi 3 février 2010

Vendredi 5 février 2010

Samedi 27 février 2010

Jeudi 4 mars 2010

Vendredi 5 mars 2010

Mercredi 10 mars 2010

Dimanche 21 mars 2010

Il faudra voter OUI à la fois à l'initiative ET au contre-projet !

Ce n'est qu'à la question subsidiaire que vous donnerez la préférence à l'initiative,
si les 2 objets obtiennent une majorité des suffrages.

En votant NON à l'une des 2 propositions, vous aidez ceux qui voteront 2 fois NON !

Écrit par : Lyonnais du 69 | 22/10/2010

Bonjour Estelle
Bien d'accord avec vous. Les tribunaux ou la police des étrangers vont déjà dans ce sens. Il serait tout faux de dire que les criminels condamnés restent tous en Suisse, beaucoup sont ensuite expulsés. Le problème avec l'initiative de l'UDC est qu'elle oblige dans tous les cas à expulser remplaçant l'appréciation du cas par un automatisme tout ça pour se faire mousser électoralement...
Cordialement

René Longet

Écrit par : longet rené | 24/10/2010

Bonjour Mère Grand
Et si je vous disais que les socialistes n'apprécient pas du tout les Etats qui imposent à tous croyants ou non des préceptes religieux d'un autre temps? La laïcité ça a été un grand combat durant des siècles en Europe ce combat ne fait que commencer dans d'autres lieux. Cela vous en bouche un coin, non? Car le libellé de votre question tend à faire croire que les socialistes bien entendu sont pour une laïcité stricte en Europe et se fichent des droits humains ailleurs. Eh bien non les droits humains sont indivisibles et je vous signe à l'instant toute dénonciation du non respect de la dignité des humains, hommes ou femmes.
Donc soyez tranquille par rapport à la rigueur intellectuelle qui nous anime.
Cordialement

René Longet

Écrit par : longet rené | 24/10/2010

bonjour Johann.
Deux choses pour l'instant On parle code pénal ici, pas de droit de vote, ou de naturalisation, le code vaut pour tous les résidents. Même justice pour tous, oui le code pénal parle de crimes pas de la nationalité du criminel. Le juge doit juger en fonction des circonstances,il n'y a jamais d'automatismes dans le code. Pourquoi tout à coup maintenant? Alors que de nombreux criminels étrangers sont déjà expulsés par l'autorité de décision? Pour faire monter la pression, diviser? Stigmatiser, faire croire qu'on est impuissant aujourd'hui? Et quant à l'argument de dire qu'un criminel jugé quelque part doit pouvoir se réfugier ailleurs, si c'est un Etat de droit qui l'a jugé l'Etat oû il s'est mis à l'abri doit l'extrader. Mais justement: tout dépend du type d'Etat et du type de délit.Si c'est un délit d'opinion ou politique c'est tout différent que si c'est un délit de droit commun, et encore, si l'Etat en cause pratique la peine de mort... Vous voyez cher Johann les choses sont plus compliquées qu'on le croit. Alors ravalez votre hargne et dites-vous qu'entre gens de bonne foi on doit pouvoir débattre de chaque cas en fonction des circonstances.
Cordialement

René Longet

Écrit par : longet rené | 24/10/2010

Inadmissible que sur un site traitant d’un sujet aussi sensible que le double non une intervenante vienne jeter son fiel en ce qui concerne les femmes musulmanes qui compterait que pour moitié.
Parbleu, nous vivons en Suisse et tous les Suisses hommes et femmes sont égaux devant la loi ce qui n’est pas le cas au Proche Orient aussi bien en Israël que parmi ses voisins.
Votons le 28 novembre et glissons un double non dans l’urne.
Cordialement

Écrit par : Estelle | 25/10/2010

Les commentaires sont fermés.