31/08/2012

Nouvelle constitution: dans le doute, dis oui!

Genève vit un nouvel épisode de son narcissisme et de sa propension à se saboter elle-même: la nouvelle constitution.

Rappelons-nous. Tous les cantons suisses, absolument tous (le Valais procède par tranches) ont réécrit leurs constitutions ces 40 dernières années.

Les ajouts qui se font au rythme des votations populaires font qu'après 100 ou 150 ans les textes sont illisibles, incohérents, souvent contradictoires, avec des densités de contenus très disparates.

La nôtre est la plus rapiécée, plus de 120 ajouts, la plus vieille, 165 ans.

Incohérente sur bien des points. On y détaille sur deux pages comment on élit les autorités communales, on ne dit pas quelles sont leurs missions. On consacre des pages à certains établissements publics et quasiment rien sur d'autres.

Et aujourd'hui que l'assemblée constituante nous présente le fruit de ses travaux, la propension à dire non est forte. Sur un coup de tête.

En février 2008 les Genevoises et Genevois ont accepté massivement l'amendement constitutionnel qui définissait la procédure de révision, et l'automne de la même année élu l'assemblée constituante.

Lire la suite

15:29 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook