30/04/2014

De la cohérence en politique!

Ces jours-ci les incohérences politiques fleurissent. Aucune chance d'être crédible à ce prix. Aucune chance de construire quoi que ce soit de cohérent ensemble non plus.Trois cas récents: la votation sur les éoliennes du 18 mai prochain à Neuchâtel. La votation du même jour à Genève sur le financement de parkings de dissuasion en France voisine. Le pélerinage à Téhéran de nos vaillants combattants anti-mosquées.


Voyons cela de plus près.

La population suisse se méfie du nucléaire. Près de 40% de la production d'électricité du pays. Elle a cependant raison, on sait comment déclencher une réaction radioactive mais toujours pas comment l'arrêter. Une demi-vie d'un isotope radioactif demeure une demi-vie, une fois déclenchée et pour la nuit des temps. Pour le Plutonium, la demi-vie - période qu'il faut pour que le rayonnement d'une matière radioactive soit divisé par deux - est de 24'000 ans. Il n'y a que les Japonais à voter après Fukushima pour un gouvernement pronucléaire... et en France qu'on a fait croire aux gogos que la ligne Maginot avait été capable d'arrêter net le nuage de Tchernobyl. Elle se méfie des énergies fossiles.. à juste titre là aussi, vu les enjeux de pollution des mers et de l'air, le risque climatique, l'épuisement tôt ou tard d'une ressource non renouvelable et dont nous dépendons encore très fortement.

Mais l'incohérence majeure est de se méfier aussi des énergies renouvelables. L'éolien, qui faisait la fierté des pays à moulins à vent et des navigateurs à voile au long cours, ça ne pollue pas, c'est renouvelable... mais ça ferait du bruit, tuerait quantité d'oiseaux et de chiroptères, enlaidirait les paysages. Oui, aucune énergie ne pourra jamais être produite sans aucune nuisance. Pourtant, les zones où l'implantation d'éoliennes est possible ont été soigneusement délimitées par la Confédération après des études détaillées de l'avifaune, elles doivent respecter une distance certaine par rapport aux habitations, et quant au paysage... est-ce vraiment laid, ces éoliennes? Nettement moins que les viaducs d'autoroute ou les lignes à haute tension. Le paysage est vivant, laissons-le vivre. On ne doit pas faire n'importe quoi n'importe où bien sûr, mais de là à toujours dire non à tout, on finira par devoir dire oui au nucléaire. Avis aux Neuchâtelois qui considèrent intouchable leurs crêtes du Jura: le mieux est l'ennemi du bien. Et les éoliennes du Mont-Croisin dans le Jura bernois voisin, on y va en courses d'école et autres randonnées. Comme on visite volontiers de nos jours les barrages construits au prix d'oppositions épiques souvent.

Les parkings en France voisine maintenant. Il est évident que des dizaines de milliers de mouvements pendulaires par jour, ça dérange, ça pollue, ça prend de la place, c'est une vaste nuisance et ça bouchonne de partout. Bien plus tard que dans d'autres agglomérations de Suisse, Bâle, Berne, Zurich, Genève s'est résolue à réveiller ses transports publics, à redéployer ses lignes de trams, à faire, avec couacs, oppositions et retards le CEVA promis depuis 1912. Un début pour rendre la vie vivable, la mobilité à nouveau possible. Mais reste la grande question: comment récupérer pour ces transports publics les dizaines de milliers de personnes, dont de plus en plus de Suisses, résidant en France voisine en habitat largement dispersé? Sans grands parkings aux abords des terminus et gares des transports publics, guère d'espoir. Et qui profite de ces parkings et de leur effet de prévention du trafic chez nous? Nos habitants du canton. Il est donc assez logique que nous participions à cet effort de dissuasion à la source, donc situé là où habitent les gens pour qui nous les faisons dans notre intérêt - de l'autre côté de la frontière. Et ne voilà-t-il pas que le parti qui tire sa substance de la dénonciation d'un développement régional insuffisamment maîtrisé, le MCG, s'oppose à une mesure qui pourrait concrètement réduire les nuisances dont souffrent les résidents du territoire genevois qu'ils prétendent défendre. Paradoxal! Enorme! Mais c'est logique: si les problèmes se résolvent peu à peu, c'est son fonds de commerce qui fond comme neige au soleil. Et c'est d'ailleurs dans cette même logique que ce même parti a combattu le CEVA. Comprenne qui pourra. Défense des Genevois? Non. Défense d'une part du marché, déjà.

Enfin, ce pélerinage à Téhéran absolument ahurissant de notre parti anti-mosquées. Et un certain Nidegger de  nous dire que les Iraniens ont bien le droit de vivre comme ils veulent. Comme s'ils avaient la liberté de choisir leur mode de vie. Comme s'ils avaient vraiment donné leur aval à un régime qui connaît certes des épisodes démocratiques mais où le dernier mot revient presque pour tout au pouvoir religieux. Pas un mot sur les droits humains, sur les droits de la femme - qui vaut toujours nettement moins qu'un homme, par exemple devant un tribunal, pas un mot sur les minorités religieuses, les Chrétiens et les Juifs pourtant de très vielle souche mais qui ne survivent que  cachés, les Bahaïs qui sont ouvertement réprimés, les condamnations à mort en série, le police des moeurs qui s'immisce constamment dans la vie des gens, la censure des artistes... La clé, elle nous est donnée en clair et en direct par M Rime, voyageur de commerce de son état: on va pouvoir faire des affaires, de belles affaires vous dis-je, alors l'argent, ça n'a pas d'odeur. Et l'ordre moral ça ne nous choque pas, si on avait un peu plus de ça en Suisse, ce serait pas un mal... Et tout cela au nom de l'identité suisse, de la fierté d'être suisse. Une Suisse qui vend son âme pour quelques deniers, c'est ça la Suisse que nous voulons? Au moins une chose est cohérente pour l'UDC. Pas une mosquée en Suisse, et pas une église en Iran, ainsi les choses sont claires! Faites votre choix, Messieurs-dames: Quelle Suisse voulons-nous? A Téhéran, finalement, l'UDC a fait son coming-out.

22:26 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Et la visite de MCR -voilée- a Téhéran, c'était quoi alors ?

Écrit par : Eastwood | 30/04/2014

Excellent article! Même Coluche ne trouverait plus de détachant pour ce qui ressemble de plus en plus à une course au linge le plus sale entre partis
De toutes manières ne rêvons pas aucune énergie autre que le nucléaire ne permettra de créer autant d'emplois durables comme cela a été par le passé
C'est sans doute aussi ce qui ne fait pas reculer de nombreux pays de l'Est bien décidés à construire des centrales nucléaire en lieu et place de revenir au temps du charbon ou mineurs et habitants étaient tous intoxiqués
Pour économiser durablement et surtout éviter la folie aux humains surtout chez les internautes les plus mordus,il suffit juste de laisser l'emploi Internet aux grande entreprises,comme c'était et le monde n'allait pas plus mal
Je sens que cette phrase ne va pas plaire mais en citoyenne engagée depuis la fin de la guerre ,je l'écris n'en déplaise aux empêcheurs de tourner en rond
Et engagée oui parce que les Hygiénistes tenaient pour responsable de tous les maux de l'humanité les enfants dès leur venue au monde
C'est ce qui a permis a beaucoup de créer le parti D'Anne Frank le seul qui ait eut à cœur de redynamiser des enfants meurtris qui ont compris très vite qu'il fallait faire bouger le monde du travail mais en travaillant eux-mêmes pour montre l'exemple aux suivants
Bon premier Mai pour Vous Monsieur Longet

Écrit par : lovsmeralda | 01/05/2014

M. Longet, vous défendez les P+R construits en France et à la charge des genevois pour 50% du prix. Avant de voter, j'aimerais connaître la participation financière française dans les autres transports publics. Dites-moi quel est le montant versé par la France pour la CGN, quel est la participation financière de la France concernant la gare de Genève et son agrandissement car il y a un secteur français, de même pour la modernisation et l'agrandissement de l'aéroport. Est-ce que la France participera financièrement à l'extension des lignes de trams jusqu'aux villes de France voisine, est-ce que lors des futurs parkings sous-terrains de Genève la France versera un montant même symbolique ? D'autre part, quel est la participation financière de l'UE pour la construction des NLFA et particulièrement du tunnel ferroviaire de Gothard qui sera utilisé presque exclusivement pour le transport des marchandises entre le nord et le sud de l'Europe ?
Merci d'avance pour votre réponse précise et chiffrée.

Écrit par : Octave Vairgebel | 01/05/2014

Les affaires sont les affaires! Et les droits de l'homme passent après, souvent. Les baha'is qui n'ont fait aucun mal, qui ne sont pas une menace pour le gouvernement iranien puisqu'ils lui obéissent, sauf en ce qui concerne leur foi qu'ils refusent de renier. Des femmes ont été pendues, des retraités ont vu tous leurs biens confisqués, les cimetières sont dévastés. Et les journalistes, les blogueurs emprisonnés ….
Merci d'y penser!

Écrit par : danieleb | 02/05/2014

Les affaires sont les affaires! Et tant pis pour les journalistes emprisonnés, les femmes pendues pour leur foi, les baha'is privés d'accès aux études, écartés de certaines professions, leurs cimetières dévastés, leurs enfants raillés, leurs retraites confisquées et leur vie en grand danger! Merci d'y avoir pensé.

Écrit par : danieleb | 03/05/2014

Alors M. Longet, ça vient vos réponses ? Vous qui êtes si bien au courant des affaires politiques vous m'étonnez. Ou alors vous n'osez pas communiquer vos résultats de vos recherches. Pas très courageux pour un ancien maire !

Écrit par : Octave Vairgebel | 05/05/2014

Cher Monsieur Vairgebel
Votre ton comminatoire me donnerait envie de vous faire la réponse qu'il mérite: le silence. Mais je ne veux pas rendre la malpolitesse par la malpolitesse.
Si les différents chiffres relatifs aux contributions éventuelles de la France ou de l'UE aux infrastructures que vous citez vous intéressent, je vous les laisse volontiers chercher vous-mêmes. Je n'ai pas consacré mon texte à cela et n'entends pas faire ici un exercice de calcul sur des questions qui sortent du sujet de ma contribution.
L'objet de mon texte est uniquement de dire que nous avons intérêt à ce que les flux de pendulaires entrant sur notre territoire (comme aussi à l'intérieur de celui-ci) utilisent les transports publics et que pour cela nous avons intérêt à ce que les extensions de lignes de tram sur territoire français et les P+R également sur territoire français soient construits rapidement.
Faut-il vous rappeler que 1) ces pendulaires sont de plus en plus des ex-résidents de Suisse qui saisissent l'occasion du différentiel de coût de l'immobilier (comme les résidents français saisissent l'occasion du différentiel en termes de salaire) pour s'établir côté français et que 2) il y a eu dans la première moitié du 20e siècle au moins 5 lignes de trams transfrontalières: Veigy-Douvaine; Annemasse-Etrembières; Veyrier-Collonges-Croix de Rozon; Saint-Julien-Perly; Grand-Saconnex-Ferney-Gex...

Écrit par : René Longet | 05/05/2014

Merci pour votre réponse lacunaire M. Longet. Effectivement, j'ai cherché et je n'ai rien trouvé confirment une participation financière française dans les diverses infrastructures Genevoises ou même Suisses. Pensez-vous que, si Onex construisait un P+R, la France participerait à son financement ? On peux rêver ! Refusons ce gaspillage d'argent des contribuables genevois.
P.S. dans votre liste vous oubliez (volontairement ?) le téléphérique du Salève entièrement payé par les genevois et offert gratuitement par notre gouvernement, représenté par C. Haegi, au maire d'Annemasse !

Écrit par : Octave Vairgebel | 06/05/2014

Les commentaires sont fermés.