27/07/2014

Intégrismes, que se passe-t-il?

Notre passé en illustre une riche pratique: des siècles de croisades, l'extermination au nom de la vraie foi des hérétiques (par exemple l'atroce persécution des Cathares), l'Inquisition en Europe et dans le monde colonisé sous l'égide de souverains catholiques, les guerres de religion, les pratiques missionnaires forcées dans les colonies, les sujets obligés sous peine de mort (convertie en temps de grande clémence en émigration dans les 24 heures) à pratiquer le culte de leur roi... oui la chrétienté a été, et violemment, intégriste.


Est-ce une raison pour que d'autres religions, 700, 500, 300 ans après s'y mettent avec exactement les mêmes formes? La montée, depuis une vingtaine d'années, de l'intégrisme islamique est un vrai danger pour les droits humains, pour toute personne qui tient à son libre arbitre, et aussi pour l'héritage culturel des pays concernés souvent tout simplement dynamité s'il n'est pas de la même religion ou de la même secte. Les exactions et excès sont innombrables, depuis les condamnations à mort pour apostasie (changement de religion), l'obsession d'inférioriser les femmes et de "protéger" les hommes de toute "tentation" (comme si la femme par définition était coupable d'être femme), les lapidations de personnes prétendument adultères, les assassinats en nombre de personnalités en désaccord avec la terreur imposée au nom d'une foi réduite à sa caricature;chaque jour livre de nouvelles illustrations de l'inacceptable. Ce se passe en Irak n'est que l'épisode le plus récent de cette dérive totalitaire.

L'intégrisme des uns encourage l'intégrisme des autres, dans une dynamique infernale: un député intégriste hindouiste force un collègue musulman à manger durant le Ramadan (on se rappelle que Gandhi avait été assassiné par un extrémiste hindou); des intégristes bouddhistes (mais oui!) sri-lankais oppriment leurs compatriotes tamouls, citoyens de 2e classe dans leur pays, ou pourchassent les musulmans en Birmanie, Israël est de plus en plus dominé par les intégristes juifs qui en font peu à peu une forteresse théocratique qui n'a plus rien à voir avec les ambitions des fondateurs plutôt de gauche et qui conduit tout le pays droit dans le mur et met la région à feu et à sang... Exit le projet d'un juste partage de la terre de Palestine entre deux peuples, il n'y aura bientôt plus que de la haine et du désir d'en finir avec l'Autre.

Les leçons de l'histoire doivent servir. A travers de longues luttes et des prises de conscience, l'Occident a fait le pas de séparer la religion de la science d'une part, de l'Etat de l'autre, affirmant qu'elle devait relever du libre arbitre de chaque personne. La loi serait laïque, les Eglises de libres associations qu'on pouvait rejoindre et quitter librement. Aucune  loi religieuse ne pouvait être imposée de force à qui que ce soit.

Ce chemin ne serait-il pas possible pour d'autres expressions de la foi humaine (qui est une faculté de l'être humain dont seulement les modalités changent, le fond est toujours le même, s'il est authentique), ou se laisseront-elles encore longtemps piéger et polluer par ceux qui tuent et torturent et excluent en son nom mais qui eux-mêmes n'en ont ni les signes ni les qualités? Certes une certaine autocritique de l'Occident est de mise, après des siècles de colonisation des hommes et de la Terre. Mais ne jetons pas l'enfant avec l'eau du bain, les Droits humains sont universels, n'en déplaise aux puissants de Chine, de Russie ou d'Iran, et c'est cet acquis qui est actuellement en jeu. Il est fondamental, et là on touche aux droits fondamentaux de tous. Il est temps que toutes les religions prennent leurs responsabilités, et l'Islam, par le nombre de ses adhérents et la militance et l'absence de scrupules de ses extrémistes est ici en première ligne. Nous sommes en droit d'attendre des prises de position des dignitaires et chefs spirituels de toutes les religions, et de l'Islam également.

Certes il y a encore d'autres questions. Le manque de sens de notre société qui ne vit que par l'accumulation matérielle: une société de consommation inégalitaire ne peut que conduire à la frustation. Le manque de perspectives économiques et les injustices dans maints pays du monde. Mais il y a là des solutions à mettre en place qui ne doivent rien aux intégrismes. Il y a des explications à ces derniers,  mais, comme pour le fascisme et d'autres totalitarismes, jamais d'excuses!

11:42 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

Je pense qu'Israël et l'Occident ont une grande part de responsabilité dans le développement de l'intégrisme musulman.

Écrit par : Laurisse | 27/07/2014

Il est heureux de constater que certains élus de gauche commence à se poser des questions sur les risques que représente la soit disant tolérance envers toutes les croyances et les droits qu'elles revendiquent dans notre société. Si les religions dans leur grande majorité défendent des principes louables force est de constater que certains de leurs leaders ne pensent qu'a imposer leurs pouvoir par tous les moyens et la terreur en est un très efficace. Les chrétiens ont eu eux aussi eu leur époque de cruauté mais l'église a su évoluer et surtout elle s'est soumise aux lois laïques. Je reprendrais même les propos d'Henri Guillemin qui disait : (La religion chrétienne n'est peu être pas la meilleure mais elle est la m oins mauvaise.) Les amoureux de la liberté et du respect d'autrui seraient à mon avis bien avisé de la défendre comme un rempart face à toutes ces religions importées qui vont finir par nous soumettre si nous ne réagissons pas.

Écrit par : norbertmaendly | 27/07/2014

La gauche oserait-elle (enfin) une (presque) critique (ou mise en question) de l'Islam, figé dans ses interprétations et pratiques d'un autre âge, en reconnaissant que la conquête de la laïcité dans les contrées autrefois soumises au joug des formes autoritaires et théocratiques du Christianisme était un véritable progrès de civilisation?

Écrit par : Mère-Grand | 27/07/2014

Le temps que le monde sera dans ses croyances débiles de la vierge, de allah, jésus, mahomet, bouddha et autres hurluberlus inventés par les rois, rien ne changera.

Les mots Liberté, fraternité, bien-être, doivent être au centre des réflexions pour évacuer cette spiritualité religieuses menant aux conflits, à la barbarie. Les rois ont inventés les divinités pour leur servir de bouclier contre toutes oppositions, rien de plus. Ensuite les prêtres et les rois ont volé la naissance, la vie et la mort des peuples en inventant le paradis et l'enfer. Ce faisant, l'après mort est devenue propriété des rois et des prêtres, la boucle a été bouclée.

L'histoire humaine est assez riche pour redéfinir le monde pour le bien de nos enfants, sans avoir besoin de tirer des plans sur la comète en faisant appel aux escrocs de l'horoscope, des religions, et autres théologiens de malheurs.

Le mot intégrisme s'applique particulièrement aux croyants en religion comme en politique.

Écrit par : Pierre NOËL | 27/07/2014

Laurisse,

Ni l'occident, ni Israël (pourquoi citer nommément ce pays et pas aussi la Suède ou le Japon ?) ne sont les sources du développement de l'intégrisme musulman.

Lisez le Coran. Tout se trouve dedans. Et il a été écrit à un moment où l'Occident était faible et où Israël avait été annihilé par les romains.

Écrit par : archi-bald | 27/07/2014

Ce texte est typique de la confusion intellectuelle "post-moderne".

1) La "laïcité" - dans le sens d'une séparation entre les choses qui sont de l'ordre de César et celles qui sont de l'ordre de Dieu - est une idée tirée tout droit des Evangiles ("Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu"). Vouloir que l'Islam intègre ce principe chrétien requerra une certaine dose de diplomatie... Pour une critique de cette attitude "post-moderne", faite de rejet des spécificités chrétiennes qui sont le socle de la civilisation occidentale et l'origine de ses valeurs, un petit texte hélas toujours d'actualité, qui étudie les valeurs là où elles se révèlent vraiment, c'est-à-dire dans la guerre: http://www.anthropoetics.ucla.edu/ap1303/1303baeriswyl.htm .

2) Comme par hasard, le rappel de la violence du monde occidental (du point de vue "post-moderne" de l'auteur) se résume aux croisades et à l'inquisition (symboles d'un monde ancien) et passe sous silence l'histoire ultra-violente de l'Occident moderne (et très "laïc"), qui commence avec le culte du nationalisme (dès la fin du XVIIIème siècle), ses guerres mondiales, son Holocauste (perpétré par un régime qui était on ne peut plus "laïc"), culte relayé dès les années 1950-60 par le culte de l'individualisme, qui représente quand même la bagatelle de 10'000-11'000 avortements par année, rien qu'en Suisse (et, là aussi, rien que de très "laïc" dans cette violence). Petit texte sur la place qu'occupe cette violence cachée dans le comportement de notre société: http://www.raphaelbaeriswyl.ch/pdf/Le-Pacte-des-Idoles.pdf . Si nos "post-modernes" occidentaux veulent convaincre les autres cultures des bienfaits de leur "laïcité" (qui est en fait une sorte de paganisme), ils feraient de regarder l'histoire en face.

Écrit par : Raphaël Baeriswyl | 28/07/2014

Mère-Grand, quels sont les interprétations et pratiques d'un autre âge de l'Islam? Sont-ce les 10 commandements? Le fait de croire en un seul Dieu?

Écrit par : hiverrude | 28/07/2014

Bonjour,

Je vous remercie de parler de l'intégrisme, même si cela concerne aussi l'Islam.
Peu savent et apprécient cette foi.
Je vous mets en lien, des photos de Lucia (et non pas Lucie) Dahlab, qui vit sa foi tout en s'épanouissant.

https://www.google.ch/search?q=lucia+dahlab&client=opera&hs=cMg&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=AvDVU5vXEO3T7Ab8lIHABw&ved=0CAgQ_AUoAQ&biw=1600&bih=792#imgdii=_

Meilleures salutations,

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 28/07/2014

Ce qui nourrit l’extrémisme c'est les folies interventionniste occidentale des deux derniers siècles, en commençant par la colonisation des pays musulmans, la colonisation de la Palestine et plus récemment l'invasion de l'Iraq, Afghanistan, Libye, etc...
Pour stopper l’extrémisme il faut arrêter toute ingérence dans les affaires interne des pays musulmans. Vouloir préserver un système qui semble être favorable à l'occident mais au détriment de la population local est une des causes de la montée de l’extrémisme.

Écrit par : Le Jihadiste | 29/07/2014

Les commentaires sont fermés.