30/11/2014

Grande traversée du lac, vers un grand compromis des transports?

La récolte de signatures pour une grande traversée du lac est en cours. Contrairement à la petite traversée qui aurait défiguré une partie des quartiers de la ville, précisément ceux en bordure de la rade et qui a heureusement été refusée, ici l'idée est capable de rallier plus largement.

En effet, compléter l'autoroute de contournement de cette façon paraît, du moins sur la carte, relativement cohérent. Il y a cependant un mais.


Ce mais c'est la guerre des tranchées qui continue à sévir à Genève sur les transports.

La droite tient (globalement) à prioriser une illusion de fluidité de la circulation motorisée. La gauche veut qu'on réalise ce qu'une votation populaire avait inscrit dans la loi, soit un programme de mobilité douce, et la finition du réseau de trams. Il est vrai que depuis l'inauguration, voici 3 ans exactement du tram de Bernex, plus un mètre de rails de tram n'a été posé dans l'agglo. Le programme retenu correspond pourtant à une vraie demande: des dessertes par tram vers le Grand-Saconnex, Saint-Genis, Saint-Julien, Annemasse, et Vésenaz. Et cela figure avec plus ou moins d'engagement dans les documents d'urbanisme cantonaux.

Alors si chaque camp pouvait faire un pas vers l'autre, et définir ensemble un plan de réalisation et de financement pour les 15 prochaines années, comprenant l'ensemble de ces projets, y compris la traversée du lac, et les liaisons transfrontalières - qui se font aussi pour réduire les nuisances dont nous souffrons,  ça vaudrait cent fois mieux que les obstructions, blocages et attentismes qui pourrissent le quotidien des usagers.

Genève, alors, aurait fait en 2030 ce que Zurich, par exemple, avait déjà réalisé depuis 1980 environ. Ou voulons-nous continuer la guéguerre jusqu'à ce qu'il n'y ait, par exemple, plus de subventions fédérales du tout pour ce genre d'infrastructures? Et on sait à qui profite l'exaspération des citoyens. A l'immobilisme, paradoxalement. Alors élues et élus de tout bord, un petit effort pour sortir du cercle vicieux de l'immobilité.

10:25 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Je vous rappelle que la dernière grève des TPG, a montré que la circulation était nettement plus fluide sans eux! Tant que le réseau routier sera conçu pour se boucher, avec des vagues rouges sur tous les axes. Avec de multiples obstacles dans le but de bloquer la mobilité efficace, non on ne sortira pas de cette guerre.

Écrit par : Milpa Bagen | 01/12/2014

Bonjour Milpa
Merci de votre réaction, voici les miennes:
- Oui à certaines heures, mais sur la durée, aux heures de pointe, l'illusion d'un instant a vite tourné au cauchemar.Normal, quand on voit le monde que les TPG transportent, tous ces gens en voiture sur la route, avec les bouchons qu'il y a déjà??
- Le réseau routier se bouche tout seul au vu du développement de la circulation... on n'arrivera pas à l'adapter continuellement, vous avez vu les coûts énormes, les dommages aux quartiers que cela impliquerait??
- La programmation des feux rouges doit être revue, c'est clair. Mais attention, quand on additionne les opinions des "il n'y a qu'à" on voit que mon tout est souvent très peu cohérent.
C'est pourquoi si ce que vous avancez doit trouver sa réponse, pour moi cette réponse est justement maintenant de finaliser en priorité certaines infrastructures majeures. Ce sont elles qui permettront de nouveau de se déplacer sans perdre trop de temps. Mais admettons que nous sommes nombreux à vouloir passer au même moment et qu'il n'y a pas de baguette magique. De la bonne volonté au lien des sempiternels procès d'intention ("la théorie du complot, ils veulent nous embêter"...), ce serait déjà beaucoup.

Écrit par : René Longet | 01/12/2014

Cher M. Longet,

Je ne suis pas souvent d'accord avec vous ou votre parti, mais là bravo!

Je reprends vos propos sur mon blog (en les développant un petit peu :-) )
Vous le retrouverez ici:
http://www.daniel-zaugg.ch/mobilite-et-si-on-cherchait-une-solution-ensemble/

Daniel Zaugg
Président de la commission des transports

Écrit par : Daniel Zaugg | 02/12/2014

https://sites.google.com/site/geneverailroute/etude
Bonjour Monsieur Longet,
Je vous laisse regarder le projet de M. Weibel qui me semble totalement cohérent et bouclerait définitivement toutes les voies dont nous avons besoin à Genève.

Écrit par : Y. Gustafson | 02/12/2014

Les commentaires sont fermés.