13/12/2015

Après la COP 21...

Grand soulagement dans le monde, après la conclusion de la COP 21 de Paris. Paris ne sera pas Copenhague. Un traité universel succédera au Protocole de Kyoto. Les pays vivant de la rente pétrolière ou charbonnière coûte que coûte n'ont pas eu cette fois le dernier mot. Pas plus que les pays émergents confondant droit au développement et droit de polluer la Planète.


Deux causes à ce revirement. Un engagement croissant de milieux économiques pour une taxation mondiale du carbone, et la prise de conscience qu'aucune région de la Terre ne sera à l'abri de dérèglements climatiques capables de la rendre improductive voire invivable.

Mais si l'accord de Paris contient l'engagement des Etats à contenir "l'élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2°C" (art. 2, al. 1, lettre a), le premier bilan des engagements que les Etats prennent pour y parvenir n'y est pas prévu avant 2023. Pas plus qu'il comporte de message sur la nécessité de taxer le carbone, sinon la formule sibylline de rendre "les flux financiers compatibles avec un profil d'évolution vers un développement à faible émission de gaz à effet de serre".

Mais une bonne base tout de même pour la suite. Sans la pression constante de l'opinion publique, sans les innombrables actions réalisées au niveau des collectivités publiques, cette plateforme indispensable n'aurait certainement jamais même vu le jour.

Paris illustre la force et la nécessité des convergences, entre secteurs progressistes de l'économie, citoyennes et citoyens engagés, pouvoirs locaux innovants, et les Etats, finalement seuls décideurs au niveau international.
Paris n'est pas une fin, c'est un début. La forte médiatisation autour de cette négociation nous aura permis de reprendre conscience à quel point toute notre société est fondée sur le pétrole, à quel point nous sommes encore otages de cette matière redoutable. Le pétrole nous intoxique, il intoxique physiquement l'atmosphère et les océans. Il intoxique psychiquement nos sociétés, en nous illusionnant sur la vraie valeur des choses. En quelques siècles nous risquions de transférer sans états d'âme, dans l'atmosphère, en en déréglant radicalement les fonctions, la biomasse du passé qu'il a fallu des millions d'années à accumuler...

Partir en week-end avec un vol low cost dont le prix est plus bas que le taxi pour l'aéroport, acheter les pavés pour nos places publiques en Chine ou au Brésil plutôt que dans nos montagnes, manger des haricots du Pérou et des asperges de Thaïlande, toutes ces aberrations et bien d'autres sont rendues possibles par le pétrole bon marché.

Les enjeux de la migration forcée ont aussi un lien croissant avec cette substance maléfique: chaque année 30 millions de personnes sont contraintes par les incidents climatiques à fuir leur résidence. Enfin, le terrorisme a lui aussi partie liée avec le pétrole: que serait l'Etat islamique sans la rente pétrolière dont il se nourrit, dont nous le nourrissons?

Pétrole, tu nous empoisonnes, l'atmosphère, le climat, la Planète, la vie. Plus vite on se débarrassera de toi, en te laissant où tu es, mieux ça vaudra. N'y touchons plus, et que la COP 21 soit le premier pas pour nous en libérer.

16:25 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Monsieur Longet, comme vous le relevez, il aura fallu des millions d'années pour fabriquer du pétrole.
Non, ce n'est pas un poison, mais une ressource, devenu incontournable dans bien des domaines qui ne polluent pas, ou peu.
Il n'est pas question de se débarrasser du pétrole dont tous les objets en plastique sont faits, mais d'apprendre à utiliser les ressources épuisables avec parcimonie et respect.
Le pétrole n'y est pour rien. C'est l'Homme qui doit apprendre. Vous le premier, à l'évidence.

Écrit par : PIerre Jenni | 13/12/2015

Le pétrole n est pas un poison, certes! Le gaz schiste semble être par contre bien bien pire que le Pétrole du point de vue écologique. Je ne parle pas de l aspet "politique djihadiste" du pétrole des monarches du Golfe. Une partie de la guerre contre la Syrie est due au refus de ce dernier d accepter de laisser passer le pipeline Qatari via la Syrie en favorisant son Amie et Alliée le Gazoprom russe.

Quand vous dites à un moyen oriental et/ou un Arabe que le pétrole est un poison, il vous dira que oui car il n avait pas été utilisé en faveur de tous les pays "frères" (frères! mon oeil...) pour construire des Uni, des centres de recherche, des hopitaux, des Amphithéâtres pour des Philharmonies et salle de théâtre et usines ou pour reconstruire l Irak,la Syrie et la Libye, le yemen...Il vous dira que ces derniers pays ont été détruits pour siphonner leur pétrole, entre autres...Poison pour des uns et de l Or "noir ou gris" pour des autres...Demandons à la Tribu Erdogan ( Père, Fiston Bilal, Fifi Summeya et beau fils Ministre..) si pour eux le Pétrole est un poison? Ils vous diront que la Turquie a descendu un avion russe SU qui préparait un bombardement, un de plus, des camoins volant le pétrole irako-syrien vers la Turquie....(1 à 3 millions de dollars par jour..)

Écrit par : Charles 05 | 14/12/2015

Merci Mr Longet d avoir remis mon texto ci dessus qui avait "sauté" :) !!
Juste une petite info supplémentaire que nous connaissons tous certainement:
Selon les estimations des réserves pétrolières mondiales pour les 70 ans à venir, celles de la Libye sont à 15% et celles de l Irak aussi à 15% ( = 1/3 pour les deux) que leurs peuples n ont pas profité pleinement dans le passé et aujourd hui ainsi que demain ces peuples ( s ils en restent..) ne profitent plus rien du tout...zéro...
Si on tient compte de ce point, ceci explique bien de choses et de raisons des guerres contre ces pays ( surtout qu elles sont des républiques, assez ou relativement un peu laiques, plus civilisés que les monarches du Pétrodollar Golfistes...) raison de ce que nous a bourré le crâne avec et à le dire, la loufoquerie du "Printemps Arabe"!!..S il étatit si beau que ça ce Printemps mais, bon dieu, pourquoi n aurait on pas fait profiter de ce bô printemps les Emirats-Royaumes arabes ? Ce n est pas "Juste", bon sang!!

Écrit par : Charles 05 | 15/12/2015

Les commentaires sont fermés.