17/11/2016

Sortir du nucléaire: quand les adversaires de l'initiative se battent sur le terrain des initiants...

Etrange débat sur le nucléaire où les adversaires d'une initiative qui parle d'une sortie jusqu'en 2029 la combattent au nom d'une sortie raisonnée du nucléaire. Qui est justement le programme de l'initiative!
Concours pour savoir qui serait le meilleur antinucléaire?

Brouillage organisé des cartes?
Non plutôt énergie du désespoir.

Car si on considère qu'une chose mérite qu'on l'arrête comment plaider pour retarder le plus possible l'arrêt de ce qui a été admis comme inadéquat?


Le temps est fini où on croyait au nucléaire. Même les pronucléaires se battent pour la fermeture des centrales, ils essaient juste de la différer dans le temps, en spéculant sur un revirement des situations, de l'opinion, des financements. Mais les temps ont changé, et radicalement, la page sera tournée, inévitablement.

Car avec chaque jour qui passe s'accumulent les déchets radioactifs de demain. Pas pour quelques années, ni quelques décennies. Non, pour des millénaires. A isoler complètement de la biosphère.

Avec chaque jour qui passe s'alourdit la charge financière des exploitants. Car l'exploitation des centrales nucléaires n'est plus rentable, les exploitants le disent clairement.

Et avec chaque jour qui passe s'accumulent, au rythme des déchets, les coûts de leur traitement. La centrale en fin de vie devenant elle-même un immense déchet radioactif.
Qui a envie d'hériter d'un tel fardeau? Qui a va payer tout cela, et garantir que le diable radioactif restera à tout jamais dans sa boîte parfaitement étanche? Quand on sait que des décharges chimiques hautement toxiques fuient après 30 ans déjà?

Oui, à juste titre, les accidents nucléaires, au rythme décennal, nous frappent. Mais le "courant normal" est encore plus inquiétant. Car, à ce jour, si on sait parfaitement amorcer une réaction en chaîne radioactive, nul ne sait comment l'arrêter. Et plus il y a d'isotopes radioactifs en usage et en circulation, plus, inévitablement, il y en aura dans les cycles du vivant. Le parfait apprenti-sorcier!

Bref, plus on y pense, moins on peut être pour la poursuite sur ce chemin dangereux.

Autour de nous, il n'y a plus guère que la France pour y croire. Et encore, actuellement un tiers du parc d'EDF est fermé. Allemagne? Sortie décidée. Autriche? Effectuée depuis longtemps. Italie? Silence radio. Les Anglais? Pour l'instant ils fournissent une garantie de déficit (preuve de la non-rentabilité commerciale de la chose) à EDF pour expérimenter des réacteurs d'un nouveau type. Mais cette garantie ne tiendra pas la route sur la durée.


Nous avons mieux à faire de notre argent, de notre créativité, de notre inventivité que de  nous enferrer sur cette voie sans issue. Moins longtemps on s'y obstinera moins la sortie sera douloureuse. Une fois l'erreur reconnue, comment justifier de persévérer néanmoins?

Oui à la sortie programmée du nucléaire, oui à l'initiative.

 

14:18 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Les centrales nucléaires suisses sont aussi dangereuses que le bazooka de Nissim acheté au terroriste Carlos avec lequel il a tiré contre Creys-Malville en compagnie de Bob l'Eponge et leurs camarades khmers verts !

Écrit par : Miloslav Leku | 17/11/2016

Cher Monsieur,

A chaque initiative de ce genre, socialistes et verts fanfaronnent que le temps et venu pour les énergies renouvelables etc....

Évidemment, si vous ne citez que les pays proches de vous, vous avez l'impression que la filière nucléaire est morte et presque enterrée. Regardez un peu plus loin que le bout de votre nez et vous verrez que bon nombre de pays un peu plus lointains ont des centrales en cours de construction et des projets à venir en grand nombre (Inde, Russie, Chine), et d'autres viendront.

Ne vous méprenez, si cette filière n'était pas rentable, les centrales seraient déjà toutes fermées et votre initiative n'aurait pas existé.

Les véritables enjeux écologiques sont le CO2 et le réchauffement climatique, vous vous trompez de cible.

Écrit par : jacphil | 17/11/2016

@jacphil
Vous parlez de pays comme la Russie, Chine, Inde.

En cas de pépin, ces pays ne risquent pas la disparition, juste un bout de territoire sanctuarisé comme en Ukraine.

En Suisse, un incident moyen et c'est la fin de la paysannerie suisse puisque plus rien ne sera vendable. Et avec un incident majeur, probablement qu'il ne sera plus possible de vivre entre Lausanne est Saint-Gall. En résumé, on se transformera en réfugiés, et la Suisse en tant que nation, n'existera plus.

Personne ne peut garantir la sécurité à 100% surtout pour de vieille centrale.

Le risque est peu important mais il existe. Et je ne peux accepter un risque qui met en péril l'existence de la Suisse.

J'ai du mal à comprendre que des opposants qui disent aimer la Suisse, acceptent un tel risque.

Écrit par : motus | 17/11/2016

Monsieur jacphil,

- « Ne vous méprenez, si cette filière n'était pas rentable, les centrales seraient déjà toutes fermées ... »

- « Les véritables enjeux écologiques sont le CO2 et le réchauffement climatique, vous vous trompez de cible. »

Oui. Ca arrive fréquemment lorsque l'on confond ... "écologique", ... et "économique".

http://www.unige.ch/campus/campus125/dossier1/
https://nuclear-news.net/category/rare-earths/thorium/

Le véritable enjeu, c'est le détournement de l'argent publique, et l'argent du public, par la filière du plutonium, _incrustée_ dans le tissu économique des pays industrialisés, et défendue avec acharnement par des puissants intérêts financiers privés, étrangers, au lieu de servir au développement des nouvelles énergies.

http://www.ivanpahsolar.com/
https://en.wikipedia.org/wiki/Ivanpah_Solar_Power_Facility
https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_solar_thermal_power_stations

https://reporterre.net/L-ile-danoise-de-Samso-apprend-a-vivre-sans-petrole

http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/energies-marines/26842-vattenfall-remporte-un-nouvel-appel-doffres-pour-un-parc

Écrit par : Chuck Jones | 17/11/2016

Bonjour Chuck Jones et Motus,

Il n'était dans mon intention de défendre à tout prix la filière nucléaire, mais d'attirer l'attention sur les vrais enjeux.
Nous sommes dans une société d’hystérie collective ou il n'est plus possible de prendre le temps de réfléchir aux vrais problèmes de société.

Je suis un vrai écologiste (propriétaire d'une maison avec panneaux photovoltaïques, chauffe-eau à pompe à chaleur, chauffage au bois, je trie mes déchets, composte etc.), mais je suis aussi réaliste et pragmatique.

L'écologie ne doit pas être l'affaire d'un parti politique... Pourquoi fermer des centrales qui sont en bon état et qui fonctionnent ?

A ce jour, les énergies renouvelables ne permettront pas de compenser le courant produit par nos centrales. Nous allons importer du courant nucléaire français...c'est qui est vraiment stupide et pas cohérent de la part des initiant.

S'agissant des risques, effectivement le risque 0 n'existe pas. Il faut rappeler que nos centrales n'ont pas la même conception que Tschernobyl. Le risque de fuite radioactive est vraiment faible. Il faudrait un séisme d'une magnitude qui détruirait bien d'autres industries très polluantes.

Il faut être réalistes et pragmatiques.

Écrit par : jacphil | 18/11/2016

Monsieur jacphil,


- « Je suis un vrai écologiste (propriétaire d'une maison avec panneaux photovoltaïques, chauffe-eau à pompe à chaleur, chauffage au bois, je trie mes déchets, composte etc.),

"Propriétaire", ... vous voulez dire que vous êtes un vrai, grand ... consommateur ... de produits dits "écologiques", ... ou faites un peu "d'écologie" de temps en temps, ... ou passez bien assez de temps comme ça à faire de l'écologie ?


- « mais je suis aussi réaliste et pragmatique.»

Une façon de dire que ... _vous_ avez le temps ... d'attendre ?

Ou que l'initiative menace votre confort ?


- « L'écologie ne doit pas être l'affaire d'un parti politique... »

Alors c'est l'affaire de qui ?

Il fut un temps où ... la religion ne devait pas être ... politique,

Et depuis la conversion religieuse des USA à Friedman, l'économie ne doit pas être politique,

https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Friedman

Et même que depuis la conversion religieuse des USA à Bush, même l'armée ne doit pas être politique,

https://fr.wikipedia.org/wiki/Academi


- « Pourquoi fermer des centrales qui sont en bon état et qui fonctionnent ? »

Euh, voyons ... pour des raisons ... écologiques ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Radiotoxicit%C3%A9
https://fr.wikipedia.org/wiki/Radio%C3%A9cologie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Industrie_nucl%C3%A9aire_en_Suisse


- « S'agissant des risques, effectivement le risque 0 n'existe pas. Il faut rappeler que nos centrales n'ont pas la même conception que Tschernobyl. »

Ah ben. Donc le risque de fuite est fonction de la conception du réacteur ?


- « Le risque de fuite radioactive est vraiment faible. »

Et à combien le mesurez vous, ... ce risque ? Just pour avoir une idée du prix de l'assurance.


- « Il faudrait un séisme d'une magnitude qui détruirait bien d'autres industries très polluantes. »

Effectivement. Donc si un séisme, ou un autre incident banal de ce genre, vient à provoquer juste une petite fuite radioactive, ... est-ce qu'on peut compter sur vous ou vos enfants pour faire une différence ... pour les autres ?

Parce que Fukushima continue à fuire ... 300 tonnes de matériau radioactif par jour ...

http://www.reuters.com/article/us-japan-fukushima-pm-idUSBRE97601K20130807

... les robots envoyés pour réparer la fuite sont morts ...

http://www.newsweek.com/robots-sent-fukushima-have-died-435332

... tout le pacifique est contaminé (y compris le thon, le crabe et le saumon sauvage d'alaska, soyez sans crainte) ...

http://www.neonnettle.com/features/448-officials-fukushima-has-now-contaminated-1-3-of-the-worlds-oceans

... et que même le porte-avions nucléaire étasunien USS Ronald Reagan a été contaminé et les marins malades ont déposé plainte pour dommages, réclamant $1 milliard ...

http://www.militarytimes.com/story/military/archives/2013/12/30/reagan-sailors-press-on-in-radiation-lawsuit/78544428/
http://enenews.com/navy-times-now-70-men-women-say-theyre-suffering-from-fukushima-radiation-testicle-removal-optic-nerve-removal-leukemias-polyps-were-in-their-early-20s-with-good-health-video

En fait, "l'incident" de Fukushima est tellement grave, que le Japon a édicté une nouvelle loi de "Secret d'Etat" qui interdit toute information indépendente sur "l'incident" ...

https://www.plaidoyer.ch/article/f/une-conception-large-du-secret-detat-au-japon-1/


En fait, les grands experts en ingénierie nucléaire ne savent tellement pas comment réparer la fuite, qu'ils ont même essayé de _reproduire_ l'incident pour trouver un début de compréhension ...

http://www.ecowatch.com/japan-to-recreate-fukushima-meltdown-for-analysis-1881848912.html


En fait, les grands experts du nucléaire japonais ont même essayé de __congeler__ le site pour essayer d'empeĉher les fuites de matériau radioactif, et le découper en cubes pour l'enterrer ailleurs, ...

En fait, c'était tellement évident que ça a tellement foiré, que la société d'état Tepco, corrompue jusqu'à la moelle, sous censure du gouvernement, a été forcée à l'avouer ...

http://www.japantimes.co.jp/news/2016/07/20/national/first-tepco-admits-ice-wall-cant-stop-fukushima-no-1-groundwater
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tokyo_Electric_Power_Company


En fait, les cancers de la thyroïde chez les jeunes de Fukushima, 18 ans et moins, sont en augmentation inexpliquée ...
En fait, la contamination radioactive aérienne s'est étendue dans un rayon de 120 km autour de Fukushima.

http://www.fairewinds.org/nuclear-energy-education/cancer-on-the-rise-in-post-fukushima-japan


- « A ce jour, les énergies renouvelables ne permettront pas de compenser le courant produit par nos centrales. »

Effectivement. Tant que personne ne les développe, y'aura aucune chance.


- « Nous allons importer du courant nucléaire français... »

Ce qui devrait être une excellente raison pour se passer du courant nucléaire français, aussi.


- « c'est qui est vraiment stupide et pas cohérent de la part des initiant. »

C'est pas une question de cohérence ... économique, ... c'est une question de cohérence ... _écologique_.

En fait, les centrales nucléaires suisses sont en vente.

http://www.24heures.ch/economie/La-Suisse-face-a-un-Grounding-d-Alpiq/story/10003043

Eb fait, même des barrages suisses sont en vente !

https://www.letemps.ch/economie/2016/04/05/barrages-suisses-vendre-on-arrive


En fait, Tepco est intéressé à racheter des centrales nucléaires en Europe pour vendre de l'électricité en Europe, pour rembourser le gouvernement japonais, pour payer la dette US que les japonais détiennent.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20140626trib000837128/le-japonais-tepco-va-revendre-de-l-electricite-en-europe.html

http://www.wiki-finance.info/dette-americaine-en-chine.html (Merci à Monsieur Charles pour cette superbe pièce du puzzeule du siphonnage de la foi capitaliste en temps-réel! )

*** En fait, pour avoir une chance de vendre du "courant nucléaire" en Europe, Tepco devra le vendre moins cher que le "courant nucléaire français". ***


En fait, si un petit incident de rien du tout de fusion du coeur nucléaire venait à survenir, c'est tout le bassin d'écoulement du Rhin qui sera contaminé, donc l'eau potable naturellement. Ce qui explique pourquoi nos chers alliés économiques suisses de l'autre coté de la sarine sont particulièrement ... intéressés.

http://www.atomschutzverband.ch/xs_daten/Aktuell/2014.12.31_TRAS_Broschuere_Wasser_fra_.pdf

Vous ne voudriez pas héberger quelques réfugiés écologiques suisse-allemands dans votre maison avec panneau photovoltaïque, par hasard, pour leur montrer comment faire pour se passer du courant nucléaire français ?

Écrit par : Chuck Jones | 18/11/2016

Les commentaires sont fermés.