15/08/2017

Bienvenue au pays du changement climatique

Avec l'avènement du tourisme alpestre, voici un peu plus de deux cents ans, les Alpes sont devenues une des fiertés et un des symboles de notre pays. Aujourd'hui elles nous placent en première ligne de l'emballement d'un phénomène global particulièrement redoutable, le changement climatique. Chacun sait qu'il est en train de s'accélérer aux pôles, et Mme Leuthard vient de faire état de ce qu'elle a vu ces derniers jours au Groenland. Les glaces fondent, les sols gelés (permafrost) bougent et exhalent leur charge de méthane - autre gaz de serre qui vient ajouter ses effets au CO2 issu de notre consommation de biomasse fossile (charbon, gaz, pétrole). Or ce qui se passe sur notre globe terrestre aux hautes latitudes se passe symétriquement localementaux hautes altitudes.


Que l'on compare des photos des dernières décennies (pas besoin de remonter au début du 20e siècle) de nos glaciers, et l'on est immédiatement saisi par leur rétrécissement spectaculaire. Le glacier du Rhône n'est plus que l'ombre de lui-même, ridiculement couvert de plastique blanc pour en maintenir un petit bout pour les touristes, plus effrayés qu'autre chose devant ce spectacle affligeant. Celui d'Aletsch a perdu une bonne part de son  épaisseur, et ses bords s'effritent, comme s'effritent d'autres zones en montagne en raison de la fonte, précisément, du permafrost, rendant particulièrement dangereuses les escapades hors des sentiers battus et bien balisés. Et même sans photos, les randonneurs de plus de 30 ans peuvent comparer les souvenirs de leurs balades des années 80 et 90 avec ce qu'ils peuvent voir aujourd'hui.


Et dire qu'à Berne, au Parlement, d'aucuns se permettent encore de mettre les bâtons dans les roues aux programmes pourtant placides et qui ne font de mal à personne de réduction des émissions de gaz carbonique...


Quelques nouvelles lues dans la presse pour compléter le tableau:

- le 4 août on pouvait lire les pronostics d'instituts de recherche des Etats-Unis quant aux conditions climatiques sur le subcontinent indien dans deux générations: des chaleurs humides étouffantes rendant des zones entières quasiment inhabitables; d'ores et déjà 1,5 milliard de personnes se serrent dans cette partie du monde, et déjà maintenant on relève des records de chaleur dépassant les 50°C ...

- Une autre étude, publiée dans Le Monde du 26 juillet, annonce des températures semblables pour certaines régions de la France, également dans la 2e moitié du siècle.

- Et le Courrier du 4 août, reprenant un article très documenté du Monde diplomatique, nous confronte à la conséquence de tout cela: la généralisation de la climatisation, énergivore et qui ajoute ses rejets de chaleur  à l'ambiance déjà surchauffée des villes...  il faut bien qu'on puisse continuer à travailler droit dans ses bottes et en costume-cravate dans les bureaux. Et d'évoquer qui le droit à l'air conditionné, qui les refroidissements causés par les forts écarts de température entre des intérieurs très frais et des extérieurs suffocants.

Enfin, le Monde du 2 août revient en détail sur l'événement du jour: c'est la date à partir de laquelle l'humanité commence à vivre à crédit, par rapport aux disponibilités de la Planète en ressources. Cette date survient chaque année plus tôt, tout comme chaque année est plus chaude que la précédente.

Alors toujours désireux de faire une virée en low cost, de se nourrir d'alimentation industrielle énergivore, de conduire un 4x4 pour impressionner en ville?

Bon été quand même!

19:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

A trop construire on étouffe même les Alpes ! mais de grâce évitez de tomber dans l'irrationnel des prévisionnistes amateurs de science fiction qui font des plans pour 2100
L'irrationnel c'est comme le spiritisme qui en a conduit et qui en conduit denouveau à des actes insensés dépassant l'imaginaire humain comme ce suicide dans une foule à moins que cela ne soit ,une fak news de plus
Et qui sont les premiers bénéficiaires de telles absurdités ou comportements ,des mouvances pas très catholiques dont la Scientologie qui est entrain de renaitre de ses cendres
Bonne journée Monsieur Longet

Écrit par : lovejoie | 16/08/2017

Les commentaires sont fermés.