10/10/2017

Le buffet de la gare: un fast-food de plus!

Quelques jours après la clôture de la Semaine du Goût qui a rassemblé en Suisse près d'un demi-million de personnes autour de plusieurs milliers de rendez-vous illustrant la convivialité, le savoir-faire culinaire, la tradition, la proximité, la qualité... bref le goût, voilà que le Buffet de la gare va se transformer en temple du fast food. Un de plus!


Oui je sais nous sommes pressés. Oui je fais aussi partie de ceux qui, à l'occasion, sont pressés. Mais faut-il vraiment cette offre-là? A l'heure où les minibars dans les trains vont disparaître, où le service de restauration a été limité à certaines grandes lignes, le voyageur est d'autant plus tributaire de ce qu'il trouve dans les gares.

A Cornavin? Une bonne dizaine de lieux, voire plus, où on peut s'acheter son pique-nique. Mais on y trouve quoi? Sandwiches, panninis, panninis,sandwiches, sous toutes les formes, mais finalement, très peu variée, l'offre.

On nous rappelle, et à juste titre, de manger plus de fruits, plus de légumes, plus de légumineuses. Ce n'est assurément pas cela qu'on trouve le plus facilement, aux premières loges, dans nos gares. Et pour le bio, il faut voir ailleurs, zéro bio dans nos gares (en Suisse alémanique ça existe pourtant).

Si déjà il fallait que le buffet de la gare change son offre, pourquoi pas comme à Lausanne, sur le mode vegan? Pas que je sois devenu vegan, mais eux au moins savent bien préparer et mettre en valeur légumes, légumineuses, fruits.

Fast-food? S'il le faut vraiment, allons-y, puisque nous sommes pressés et dans une gare, où les trains (heureusement) n'attendent pas. Mais, de grâce, innovons: un fast-food avec des fruits et des légumes, frais, apprêtés de manière originale, innovante, de proximité, bio... Au moins cela diversifierait utilement l'offre, et rencontrerait certainement l'intérêt de la clientèle. Qui tente le coup?

21:01 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Pour avoir travaillé à Cointrin, je peux vous assurer que les gens demande toujours où se trouve le Mc Donald's. Ils sont pressés et veulent manger un truc qu'il connaissent... pas le temps de se lancer dans une dégustation hasardeuse de plats vegan. Surtout si c'est pour être malade en voyageant.

Il faut prendre conscience que les attitudes alimentaires ont changé énormément en 30 ans. Les gens n'ont jamais le temps! Un quart d'heure ou une demie-heure de pause à midi. Faire du frais n'est pas possible! N'importe quel professionnel de la restauration vous dira qu'il est impossible de faire du frais dans une gare avec des milliers voyageurs quotidien.

Les fast food commencent à proposer des plats végétariens et vegans. Il faut les privilégier.

Écrit par : Riro | 11/10/2017

Merci Riro
C'était bien le sens de mon post: OK pour un fast-food si c'est ce qu'il faut mais pas n'importe lequel!!
Et je souligne: le vegan, c'est pour donner des idées pour valoriser les légumes, fruits et légumineuses, car il y a là un beau savoir-faire, pas comme seule référence!
Cordialement
René Longet

Écrit par : longet | 11/10/2017

@Riro : votre explication est un prétexte car dans les gares et aéroports il y a suffisamment de mcdo et cie pour les gens pressés et plus rien du tout pour les amateurs de cuisine (les Fast food ne sont pas de la cuisine) qui ne sont pas forcément des voyageurs car il ne faut pas oublier que les Buffet de gare étaient d'excellentes adresses.

Écrit par : grindesel | 11/10/2017

Complètement d'accord avec le besoin d'une offre rapide, saine et attrayante dans les gares. C'est de la responsabilité des CFF, et de la Confédération, de promouvoir cela. Et avant de dire que cela ne marchera pas, et si on essayait d'abord? Les Migros Bio Take Away en Suisse allemande vont dans ce sens.

Écrit par : GD | 11/10/2017

Les CFF doivent impérativement optimiser le rendements de la location de ses biens immobiliers pour éviter une trop rapide et peut-être fatale augmentation du prix des billets.
A la gare de Berne, le Tibbits cartonne depuis plusieurs années. Ce restaurant végétarien ne désemplit pas. J'avais cru comprendre que l'enseigne voulait se développer en romandie... Il faut croire que la gourmandise des CFF les a découragés.

Écrit par : Pierre Jenni | 11/10/2017

Les commentaires sont fermés.