Le blog de René Longet

  • Les anti-vax, symptôme d’une fracture sociale

    Nous connaissons tous dans notre cercle familial, d’ami.e.s, de collègues, des personnes qui refusent encore et toujours la petite piqûre anti-covid. Certes il y a toujours eu des adversaires de principe de la vaccination. Mais aucun vaccin imposé pour de nombreuses destinations, comme celui contre la fièvre jaune, l’hépatite ou d’autres maladies tropicales, n’a jamais refréné aucun voyageur, qui s’y prêtait de bonne grâce, se sachant ainsi protégé. On se rappelle également des ravages de la variole ou de la poliomyélite, maladies aujourd’hui vaincues par une pratique vaccinale générale.

    Lire la suite

  • Climat : l’assourdissant silence des décideurs

    Le verdict de la science concernant notre avenir sur cette Terre par rapport aux changements climatiques qui s’accélèrent est donc tombé. Il coïncide avec un été à nouveau marqué par des feux de forêts massifs, au Sud de l’Europe mais aussi sur la côte pacifique du Canada, et en Sibérie. Et par des inondations tout aussi massives et meutrières. J’ai attendu quelques jours pour voir ce qui allait se passer en écho à ces constats, sur le plan des engagements des décideurs politiques et économiques.

    Lire la suite

  • Politique énergétique : du puzzle à la quadrature du cercle

    Devant la quasi-impossibilité de réaliser de nouvelles éoliennes (elles sont au nombre de 42, alors que 700 étaient prévues dans le cadre de la loi sur l’énergie votée en mai 2017), et le refus de la loi sur le CO2, la politique énergétique passe du puzzle à la quadrature du cercle.

    Dans la perception publique, la crainte de devoir changer ses habitudes semble désormais plus forte que celle de subir les effets d’un changement climatique, qui pourtant s’accélère sous nos yeux. L’urgence climatique paraît même bien loin - et Greta Thunberg d'un autre temps...

     

    Lire la suite

  • Biodiversité: il y a aussi des bonnes nouvelles!

    Retombée inattendue du débat sur les pesticides : l’Union maraîchère genevoise lance un label «cultivé sans pesticides de synthèse». Il est vrai qu’à Genève l’initiative pour une Suisse sans pesticides de synthèse avait fait 49,33% de oui et était acceptée dans deux villes, Carouge et Genève. En principe, la demande pour de tels produits devrait être là !

    Lire la suite

  • Les mensonges des adversaires de la loi sur le CO2 

    Voici quelques mois encore, c’était à qui proclamait avant l’autre l’urgence climatique et la neutralité carbone. Maintenant qu’il s’agit de payer quelques centaines de francs par an pour passe à l’acte, dans une situation très largement considérée comme grave, les bonnes paroles s’évaporent. Demain on rasera gratis...

    Quelques centaines de francs, et encore : une bonne partie est remboursée en réduction des primes d’assurance-maladie, comme c’est déjà le cas pour la taxe sur les composés organiques volatils. Et aucune taxe pour ceux qui décident de ne plus prendre l’avion, ni pour ceux qui ne sont pas chauffés au fossile, soit près de la moitié de la population.

    Lire la suite

  • Pesticides: la grande peur rôde dans les campagnes...

    Oui la peur rôde dans les campagnes au sujet des pesticides. Non pas parce qu'on peut s'intoxiquer, intoxiquer les sols ou les organismes vivants non ciblés par les produits, ou encore les consommateurs à petit feu par des résidus inévitables... Non, parce que deux initiatives populaires soumises en votation le 13 juin veulent tourner la page de ces produits, dans un délai de 8 respectivement 10 ans. Alors que la culture bio, en particulier, démontre depuis un siècle qu'on peut parfaitement se passer de produits de synthèse... Pourquoi cette panique alors, pourquoi ce combat quasi-identitaire?

    Lire la suite

  • La démocratie, valeur universelle ou uniquement occidentale?

    Sans que l’on semble trop s’en inquiéter, notre époque connaît une expansion conséquente, depuis le tournant du millénaire, des régimes autoritaires, voire dictatoriaux. On peut citer, pêle-mêle et à des degrés variables, les Philippines, la Turquie, l’Inde, l’Egypte, la Birmanie - mais aussi la Hongrie, qui viennent se joindre aux dictatures de toujours que sont la Chine ou la Corée du Nord et, dans un autre registre, l’Iran.

    Lire la suite

  • Interdiction de se dissimuler le visage: Les Suisses contre l'Islam?

    Contrairement à la votation interdisant les minarets qui visait à réduire la visibilité de l’Islam en Suisse, ce serait tomber dans le piège des initiants que d’accréditer la thèse que le refus de la burqa est assimilable à un rejet de l’Islam.

     C'est probablement ce que les initiants cherchent en effet. Mais ce n’est pas cela qui a fait gagner leur texte. Et gageons que s’ils se mettaient à vouloir interdire aux musulmanes de mettre en Suisse un voile ou un fichu sur la tête, le peuple suisse ne les soutiendra pas.

    Lire la suite

  • Vote du 7 mars: avons-nous besoin d'un nouveau traité de libre-échange?

    Parmi les sujets des votations du 7 mars prochain : le traité de libre échange avec l’Indonésie avec l’enjeu de l’huile de palme. Même si la quantité de cette matière grasse provenant de ce vaste archipel aux antipodes est à ce jour très faible - quelques dizaines de tonnes sur les 24'000 importées par an, la question mérite d’être posée. L’Indonésie est en effet avec la Malaisie le plus important producteur de cette matière grasse, totalisant de 80% du volume total, volume qui a doublé en 15 ans.

     

    Lire la suite

  • Covid : l’arbre qui cache la forêt

    Par rapport aux enjeux climatiques, le virus qui bouleverse le monde fait figure d’arbre qui cache la forêt. La neige et le froid ajoutent de quoi occulter ce danger infiniment plus important qu’est le changement climatique. Ses effets seront incomparablement plus lourds à gérer que cette pandémie qui mobilise toutes nos attentions, justifie toutes les dépenses. Et les remèdes seront d’autant plus douloureux qu’on aura trop attendu.

    Lire la suite

  • La biodiversité, grand oublié de la transition écologique ?

    La question climatique s’invite dans les plans de relance post-Covid ou dans la finance. De nombreuses entreprises et collectivités publiques visent la neutralité carbone pour 2050 voire plus tôt ; en bien des lieux, on décrète l’urgence climatique. Il était temps. Il ne faudrait pourtant pas que cette nécessaire mobilisation fasse oublier l’effondrement silencieux de la biodiversité. Car la situation est tout aussi inquiétante.

    Lire la suite

  • La guerre au Covid – et les autres atteintes à la santé ?

    Les mesures sanitaires jettent le trouble dans l’opinion.

    Il y a de quoi : sur tout un continent, de par quelques ordonnances gouvernementales, nos vies quotidiennes sont complètement chamboulées, des libertés qui semblaient intangibles mises en parenthèses.

    Ne pas s’interroger serait inquiétant.

    Lire la suite

  • Chasse: les villes contre les campagnes?

    A nouveau le pays se trouve partagé, entre villes et campagnes, ou plutôt entre plaine et montagne. Mais la leçon concerne surtout le lobby agricole. Dans un pays qui ne peut fonctionner que par l'écoute réciproque et la recherche d'un large consensus, vouloir passer en force présente un réel danger pour la cause qu'on veut défendre.

    Lire la suite

  • Accord secret entre la Suisse et la Chine, et les droits humains ?

    Face  à la Chine et au Tibet, la Suisse avait naguère une politique claire. En 1949, elle fut un des premiers pays à reconnaître la victoire de Mao ; en 1959, quand, après le départ forcé du Dalaï Lama de son pays suite au soulèvement de Lhassa, des dizaines de milliers de Tibétain.e.s durent fuir leur patrie, elle en accueillit plus d’un millier.

    Encore aujourd’hui, la communauté tibétaine en exil la plus importante après l’Inde est celle de la Suisse. Des industriels s’étaient engagés dans les actions de soutien et de solidarité (par exemple Henri et Jacques Kuhn, fabricants d’ustensiles de cuisine à Rikon, ZH, fondateurs et fidèles sponsors de l’institut tibétain du même lieu).

    Lire la suite

  • La biodiversité base de toute vie

    L’affaiblissement de la biodiversité est, avec le changement climatique, un des défis les plus lourds de conséquence de notre temps, car il s’agit là des bases des conditions de vie sur Terre. Certains experts mettent d’ailleurs l’apparition de virus agressifs sur le compte de la perte de biodiversité. En Suisse et à Genève aussi, la biodiversité est à la peine. Dégradations des milieux de vie, substances chimiques se concentrant dans la chaîne alimentaire, dérangements constants la menacent chez nous aussi.

    Lire la suite

  • Et si le télétravail permettait de résoudre à la fois la crise du logement et celle des transports ? Un petit exercice de calcul...

    Parmi les pratiques de la crise sanitaire qui vont sans doute demeurer, une des premières est certainement le télétravail. Certes, il ne convient pas à tous types d’activités, ni à toutes les situations familiales ou de logement. Certes, il doit être une option et pas rester à demeure une obligation. Mais, surtout dans une économie tertiarisée comme celle de Genève, il doit sortir de son statut de niche, une quasi-faveur ou une exception vue par la hiérarchie avec une pointe de suspicion.

    Lire la suite

  • Coronavirus : premier bilan d’étape

    Le petit virus a tout arrêté. En réalité ce n’est pas le virus qui a mis nos sociétés à l’arrêt, ce sont les décisions de sécurité sanitaire des pouvoirs publics dans le monde entier. Un premier tour d’horizon permet de mettre en évidence quelques constats.

    Lire la suite

  • Coronavirus et climat, deux poids deux mesures

     Quand il le faut on le fait : le coronavirus menace, il est là, au milieu de nous. Pour parer au danger de la pandémie, on arrête tout, ou presque. On donne les pleins pouvoirs sanitaires à nos autorités, on annule même le Salon de l’Auto, vache sacrée des Genevois s’il en est.

    Mais pour lutter contre le changement climatique, danger encore plus grave que celui du virus chinois, symbole de la mondialisation galopante ?

    Lire la suite

  • Pour le nouvel an tibétain...

    Ce mois de février, la communauté tibéaine de Suisse fête le Losar, l’entrée dans l’année année Métal Souris 2147. Communauté tibétaine ? Oui, ils sont plus de 7'000 en Suisse, depuis l’accueil en 1959 de réfugiés fuyant leur pays après l’écrasement du soulèvement de Lhassa en mars de cette même année, qui avait forcé le Dalai Lama à quitter le Tibet annexé de force à la Chine en 1950.

    Depuis ce n’est que répression et chape de plomb sur le «pays des neiges », réduction de ses traditions, de sa spiritualité et de son mode de vie à un peu de folklore toléré par le parti unique chinois. Aucune expression politique n’est bien évidemment admise, et la « Région Autonome du Tibet » n’a d’autonome que le nom.

     

    Lire la suite

  • La Terre brûlée, stade ultime du climatoscepticisme

    A peine a-t-on terminé les échanges de vœux chaleureux pour une année heureuse 2020 que la température monte dangereusement. Brutal coup de chaud entre les Etats-Unis et l’Iran - rebondissements pas exclus, l'Australie en feu... en termes de chaleur nous voilà servis. Mais rien à voir avec celle-ci qu’on (se) souhaitait, au contraire...

    Lire la suite