Interdiction de se dissimuler le visage: Les Suisses contre l'Islam?

Contrairement à la votation interdisant les minarets qui visait à réduire la visibilité de l’Islam en Suisse, ce serait tomber dans le piège des initiants que d’accréditer la thèse que le refus de la burqa est assimilable à un rejet de l’Islam.

 C'est probablement ce que les initiants cherchent en effet. Mais ce n’est pas cela qui a fait gagner leur texte. Et gageons que s’ils se mettaient à vouloir interdire aux musulmanes de mettre en Suisse un voile ou un fichu sur la tête, le peuple suisse ne les soutiendra pas.

Tout donne à croire que la plupart des personnes qui ont voté oui -  et c’était aussi le message officiel des initiants, fort hypocrite quand on connaît leurs intentions - voulaient tout au contraire dissocier la pratique d’une religion des oripeaux de sa lecture la plus rétrograde et radicale.

Toutes les religions sont confrontées à des formes d’absolutisme, à la tentation de l’intolérance et à la volonté de passer en force, d’imposer un dogme. Le christianisme l’a pratiqué durant 1500 ans, multipliant les actes agressifs tels que les conversions forcées, la chasse aux hérétiques, les guerres de religion, l’inquisition. L’hindouisme n’en est pas affranchi, au contraire, l’Inde est aujourd’hui gouvernée par les héritiers des assassins de Gandhi. Et qui prônent un suprémacisme hindou propre à déstabiliser gravement cette grande nation pluriculturelle. Même l’appartenance au bouddhisme peut cacher des pratiques d’oppression inacceptables, il suffit de penser au Sri Lanka ou à la Birmanie.

 

Ces tendances font rage actuellement au sein de l’Islam, dont le pluralisme s’affiche heureusement de plus en plus. Le récente et courageuse visite du pape en Irak a rappelé au monde les ravages de l’Etat islamique.

L’acceptation de l’interdiction de se cacher le visage en public s'explique très largement par la volonté de contrer des symboles et des véhicules oppressifs et intégristes. Comme l’UDC n’a nullement doublé son score électoral ce week-end, ce sont donc des personnes proches des partis du centre-droit ou de la gauche, et aussi (ouvertement ou dans le secret des urnes) pas mal de féministes et pas mal de musulman.e.s qui ont pris le parti de soutenir ce principe, faisant du coup que l’interprétation du vote n’appartient aucunement à ses initiants.

Répétons-le: dans ce vote, ce n’est pas l’Islam qui est en cause mais l’extrémisme, tous les extrémismes. Y compris ceux qui (l’extrême-droite globale et les islamistes étant parfaitement à l’unisson sur ce point) veulent attiser une prétendue guerre des civilisations et suggérer une soi-disante incompatibilité de l’Islam avec les valeurs démocratiques et humanistes ou les règles du vivre-ensemble.  Quant à ceux qui invoquent des conséquences négatives sur le tourisme, cela frise le ridicule : voir du pays, c’est aussi pratiquer la différence et faire un effort (raisonnable et raisonné) pour s’adapter aux usages locaux.

Commentaires

  • Surtout que le niqab, comme l'excision, ne sont pas des prescriptions coraniques, ce sont d'anciennes traditions qui ne devraient plus exister à l'époque d'internet, des avions et de l'eau courante à tous les étages. On ne devrait plus non plus lapider ou marier des fillettes de force au XXIème siècle.

    Il ne se trouve en outre personne pour critiquer la cupidité des cantons (Genève, Lucerne) qui ne pensent qu'à leur chiffre d'affaires. Lamentable.... alors qu'on marque la journée des droits de la femme.

  • Je conseillerais à chacun de prendre un peu de temps pour étudier l'islam, de sa création à son développement fulgurant, de ses dogmes, de ce qu'est la charia, du fait qu'il crée une barrière infranchissable entre les mécréants et lui, etc.

    De plus une lecture comparative du coran et de l'Evangile est éclairante sur les valeurs islamiques comparées aux valeurs chrétiennes.

    Ceci fait, il devient évident que tout ce qui est islamique n'a pas sa place chez nous. La burqa en est le signe le plus ostensible, mais il y a tout le reste qui progresse sans cesse pour notre plus grand futur malheur.

    En attendant tout le monde avance les yeux bandés vers le précipice.

  • "voulaient tout au contraire dissocier la pratique d’une religion des oripeaux de sa lecture la plus rétrograde et radicale"
    Puisque vous soutenez cette intention, pourquoi tout faire pour accréditer la thèse de la mauvaise foi des initiants?
    Je pense que le résultat des cantons romands doit beaucoup à l'influence que les actualités de France ont chez nous. Or tous les commentateurs de la télévision française ont mentionné un un "vote contre la burka".
    Vous faites donc bien de rétablir quelque peu ce que je prends pour une vérité (c'est du moins avec ce souci que j'ai voté). Inutile donc de donner des arguments à ceux qui ne veulent pas entendre cela, pour des raisons tout aussi idéologiques que vous prêtez aux initiants.

  • Votre article est intéressant mais finalement vous étiez pour ou contre cette initiative. ???????? Il serait effectivement intéressant de connaitre votre position.
    Si vous voulez connaître la mienne j'ai voté OUI pour respecter la dignité humaine.

  • Votre article est intéressant mais finalement qu'elle est votre position.
    Me concernant j'ai voté OUI pour respecter la dignité humaine.
    Et vous ?????

  • On peut être tolérant avec tous les croyants (musulmans et autres), tout en leur indiquant que leur foi relève du privé et qu'ils n'ont pas l'imposer aux tiers par toutes sortes de signes ostentatoires d'appartenance qui pourraient heurter ou choquer dans l'espace public.

  • @Jean-Paul Grognuz
    Votre énoncé est idéaliste et digne d'une conscience éclairée, mais il ne répond pas du tout à la réalité de l'extrémisme des croyants fanatiques, les seuls qui agissent, qui n'y voient qu'une brèche par quoi s'engouffrer pour répandre leur fanatisme.

  • Il ne faut pas se tromper de guerre, ce sont les musulmans qui sont en guerre contre nous, et pas le contraire! Loin de tout complotisme "La conférence choc d'amar lasfar" sur youtube! Son discours a le bénéfice de ne laisser aucun doute sur la volonté de ce monsieur! Qui est notre ennemi, ou plutôt de qui sont nous l'ennemi????

  • Et que faites-vous des personnes qui se masquent le visage en manifestant et cassent tout sur leurs passages ?

    On n'en parle jamais mais on se focalise uniquement sur les quelques femmes qui portent le niqab ?

Les commentaires sont fermés.